Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Observance à l’oxygénothérapie gazeuse de déambulation. Évaluation et déterminants chez des patients bénéficiant d’une oxygénothérapie de longue durée - 22/09/11

Doi : 10.1016/j.rmr.2011.05.002 
H. Marien, E. Marchand
Service de pneumologie, CHU de Mont-Godinne, université catholique de Louvain,1, avenue Dr-Therasse, 5530 Yvoir, Belgique 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

La mise à disposition de l’oxygénothérapie de déambulation (OD) vise à améliorer l’observance à l’oxygénothérapie de longue durée (OLD) et à promouvoir l’activité physique. L’observance à cette modalité thérapeutique et ses déterminants restent très mal connus.

Méthodes

Ces éléments ont été évalués chez des patients présentant une insuffisance respiratoire de causes multiples, traités par OLD à l’aide d’un concentrateur d’oxygène et de mini-bouteilles d’oxygène gazeux, munies d’une valve économiseuse. L’observance à l’OD était définie par une utilisation moyenne supérieure à 30min/j, calculée sur base de la consommation. Les dossiers des patients ont été revus et un questionnaire a été envoyé afin d’évaluer la manière dont les patients utilisaient leur OD et l’opinion qu’ils en avaient.

Résultats

Quarante-six patients ont été inclus. L’utilisation moyenne de l’OD était de 40±36min/j. Vingt-trois patients étaient observants à l’OD tel que défini. L’observance à l’OD n’était pas influencée par les tests fonctionnels respiratoires, les gaz du sang. Cependant, les patients présentant un score de dyspnée MMRC 4 utilisaient significativement moins l’OD que ceux présentant une dyspnée moins importante (33±24 vs 42±39min/j ; p=0,03) malgré une meilleure observance à l’OLD en général.

Conclusions

L’observance à l’OD dans ce groupe de patients est faible. Les patients présentant la dyspnée la plus sévère utilisent moins l’OD bien qu’ils aient une meilleure observance à l’OLD, en général.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

The provision of ambulatory oxygen in addition to a stationary oxygen supply has been suggested to increase adherence to long-term oxygen therapy (LTOT) and promote ambulation. The degree of adherence to ambulatory oxygen therapy and the determinants of adherence remain largely unknown.

Methods

These were assessed in patients treated with LTOT (oxygen concentrator plus small oxygen cylinders with a demand oxygen delivery system [DODS]) in a tertiary care hospital supplied according to the Belgian criteria for LTOT refunding. Adherence to ambulatory oxygen was defined as mean use of ambulatory oxygen greater than 30min/day. Patients’ files were reviewed and a questionnaire was sent for assessing patients’ view on the use of ambulatory oxygen.

Results

Forty-six patients were included. Mean use of ambulatory oxygen was 40±36min/day. Twenty-three patients were adherent to ambulatory oxygen according to our definition. There was no difference between adherent and non-adherent patients regarding lung function or blood gases, nor was there any correlation between mean daily ambulatory oxygen use and any parameter. However, patients with MMRC 4 dyspnoea scale had a significantly lower use of ambulatory oxygen than patients with less severe dyspnoea (mean 33±24 vs 42±39min/day ; P=0.03) despite self reporting better adherence to LTOT.

Conclusion

Adherence to ambulatory oxygen in this series of patients is quite low but at the higher end of data reported previously. Patients with MMRC 4 dyspnoea scale had a lower use of ambulatory oxygen despite reporting better adherence to LTOT. We could not identify any other predictive factors of adherence to ambulatory oxygen.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Oxygénothérapie, Insuffisance respiratoire, Observance, Déambulation, Dyspnée

Keywords : Adherence, Dyspnea, Deambulation, Oxygenotherapy, Respiratory insufficiency


Plan


© 2011  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 7

P. 873-880 - septembre 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Coût des hospitalisations dues à une exacerbation de patients BPCO réhabilités à domicile
  • D. Romain, A. Bernady, E. Etchamendy, T. Barokas, P. Pignede
| Article suivant Article suivant
  • Ponction biopsie pleurale dans le diagnostic étiologique des pleurésies
  • Y. Toloba, S. Diallo, B.-F. Sissoko, B. Kamaté, K. Ouattara, D. Soumaré, B. Keïta

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.