Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Chirurgie des métastases pulmonaires d’hier à aujourd’hui - 26/11/11

Doi : 10.1016/j.rmr.2010.06.023 
F. Le Pimpec Barthes a, E. Fabre-Guillevin b, C. Foucault a, A. Cazes c, A. Dujon d, M. Riquet a,
a Services de chirurgie thoracique, hôpital Européen Georges-Pompidou, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, université Paris Descartes, 20, rue Leblanc, 75908 Paris cedex 15, France 
b Services d’oncologie médicale, hôpital Européen Georges-Pompidou, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, université Paris Descartes, 20, rue Leblanc, 75908 Paris cedex 15, France 
c Laboratoire d’anatomie pathologique, hôpital Européen Georges-Pompidou, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, université Paris Descartes, 20, rue Leblanc, 75908 Paris cedex 15, France 
d Centre chirurgical du Cèdre, 950, rue de la Haie, 76230 Bois-Guillaume, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Opérer les métastases pulmonaires permet des survies prolongées et s’intègre maintenant aux traitements multimodaux. Notre propos a été de revoir l’évolution de cette chirurgie avec le temps.

Méthode

Patients de 1983 à 2006 revus rétrospectivement : âge, sexe, cancer primitif, exérèse, anatomopathologie des métastases, chimiothérapie périopératoire.

Résultats

Deux cent vingt-cinq hommes et 145 femmes ont subi 472 opérations : 448 complètes (221 résections atypiques, 47 segmentectomies, 148 lobectomies, 32 pneumonectomies) et 24 incomplètes. La majorité des métastases étaient colorectales (n=129), rénales (n=73) et sarcomateuses (n=34), les taux de survie de 38,5 % et 24,3 % à cinq et dix ans. Étaient de mauvais pronostic l’exérèse incomplète ou importante (lobe ou poumon), la taille, l’envahissement ganglionnaire, des micro-emboles intravasculaires et non l’intervalle de temps, le siège et le nombre des métastases. Le pronostic était meilleur depuis 1998 et après chimiothérapie périopératoire (n=77). Le taux de survie des métastases uniques, candidates à une radiofréquence, était de 48 % à cinq ans.

Conclusion

Le pronostic des métastases pulmonaires a été amélioré par une meilleure connaissance des pathologies et une approche multidisciplinaire intégrant les progrès des traitements systémiques. L’équivalence chirurgicale de certains traitements locaux n’est pas encore démontrée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Surgical resection of lung metastases may prolong survival as a part of multimodality treatment. Our aim was to review how the indications and practice of this type of surgery have evolved over time.

Method

We included in the study all patients who were operated for this indication between 1983 and 2006 in two different surgical departments. A retrospective review was conducted including the following criteria: age, sex, type of primary cancer, type of pulmonary resection, histology of metastases, perioperative chemotherapy.

Results

Four hundred and seventy-two operations were performed in 225 men and 145 women: 448 were complete resections (wedge resection: 221, segmentectomy: 47, lobectomy: 148, pneumonectomy: 32), and 24 incomplete resections. Most metastases were from colorectal (n=129), renal (n=73), and sarcoma origin (n=34); the survival rate was 38.5% and 24.3% at 5 and 10 years. The following criteria were markers of poor prognosis: incomplete or large excision (whole lung or lobar excision), size, nodal status, intravascular microemboli. Factors that did not influence prognosis were: disease free interval, location and number of metastases. Prognosis showed a significant improvement since 1998, and with the use of neoadjuvant chemotherapy (77 patients). The survival rate for isolated metastases that were potentially candidates for radiofrequency ablation was 48% at 5 years.

Conclusion

The prognosis of lung metastases has been notably improved by better understanding of the disease and the adoption of a multidisciplinary approach, integrating recent advances in systemic treatments. The efficacy of other forms of local surgical treatment have yet to be demonstrated.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Métastases pulmonaires, Métastasectomie, Traitements néoadjuvants, Radiofréquence

Keywords : Secondary lung tumors, Metastasis, Metastasectomy, Neoadjuvant treatments, Radiofrequency


Plan


© 2010  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 9

P. 1146-1154 - novembre 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La pleurésie tuberculeuse à Yaoundé, Cameroun : influence de l’infection à VIH
  • E.W. Pefura Yone, C. Kuaban, L. Simo
| Article suivant Article suivant
  • Métastases pleuropulmonaires d’un mésothéliome de la vaginale testiculaire
  • D. Pannier, A. Caty, I. Hysi, B. Bouchindhomme, M.C. Copin, H. Porte, E. Dansin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.