Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traitements antiangiogéniques en oncologie thoracique : succès, échecs et perspectives - 09/12/11

Doi : 10.1016/j.rmr.2011.04.014 
S. Marco a, P. Tomasini a, L. Greillier a, b, F. Barlesi a, b, c,
a Service d’oncologie multidisciplinaire et innovations thérapeutiques, université de la Méditerranée, Assistance publique–Hôpitaux de Marseille, boulevard Sainte-Marguerite, 13274 Marseille, France 
b Inserm U911, centre de recherche en oncologie biologique et oncopharmacologie, faculté de médecine, université de la Méditerranée, boulevard Jean-Moulin, 13274 Marseille, France 
c Service d’oncologie multidisciplinaire et innovations thérapeutiques, hôpital Nord, chemin des Bourrely, 13915 Marseille cedex 20, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

De nombreux facteurs de croissance participant à l’angiogenèse tumorale sont des cibles thérapeutiques potentielles en oncologie thoracique. Ce travail est une revue de la littérature sur l’efficacité des traitements antiangiogéniques dans le carcinome bronchique non à petites cellules (CBNPC), le carcinome bronchique à petites cellules (CBPC) et le mésothéliome pleural malin (MM). Trente-quatre articles et 15 abstracts pertinents ont été répertoriés. Actuellement, le bévacizumab est la seule molécule ayant démontré un impact sur la survie globale en première ligne dans le CBNPC non épidermoïde de stade IV, mais les inhibiteurs de tyrosine-kinase du VEGFR (VEGFR-TKI) comme le cédiranib, l’aflibercept, le vandétanib ou le pazopanib ont été associés à des résultats encourageants dans des études de phase II ou III. Que ce soit dans le CBPC disséminé ou le MM inopérable, le bévacizumab est la molécule la plus étudiée à ce jour, mais là encore, des études de phase III sont en cours. Les données actuelles sur d’éventuels facteurs prédictifs d’efficacité sont décevantes, mais certains biomarqueurs ou certaines techniques radiologiques devraient permettre dans l’avenir de guider l’utilisation des traitements antiangiogéniques. En conclusion, le bévacizumab est la molécule antiangiogénique la plus étudiée en oncologie thoracique. Cette molécule est la seule aujourd’hui à disposer d’une AMM, pour le traitement de première ligne et de maintenance du CBNPC non épidermoïde de stade IV. La place des VEGFR-TKI en routine clinique reste à définir.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Many growth factors involved in tumor angiogenesis are potential targets in thoracic oncology. This work is a review of the literature on the effectiveness of anti-angiogenic treatments in non-small cell lung cancer (NSCLC), small cell lung cancer (SCLC) and malignant pleural mesothelioma (MM). Thirty-four articles and 15 abstracts were identified. Currently, bevacizumab is the only drug that has demonstrated an impact on overall survival in first line treatment for stage IV non-squamous NSCLC, but VEGFR-TKI such as cediranib, aflibercept, vandetanib, pazopanib have shown encouraging results in phase II or III clinical trials. In extensive-disease SCLC and inoperable MM, bevacizumab is the most studied molecule, but again, clinical trials are still ongoing. Current data on potential predictors for efficacy are disappointing, but some biomarkers or radiological techniques might be useful for guiding the use of anti-angiogenic therapies in the future. In conclusion, bevacizumab is the most studied anti-angiogenic agent in thoracic oncology. It is the only approved drug with an indication in first-line and maintenance treatment for stage IV non-squamous NSCLC. The indications for the use of VEGFR-TKI in clinical practice remain to be defined.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Traitement antioangiogénique, Carcinome bronchique non à petites cellules, Carcinome bronchique à petites cellules, Mésothéliome, Bévacizumab, Inhibiteurs de tyrosine-kinases du VEGFR

Key-words : Antiangiogenic, Small cell lung cancer, Bevacizumab, Non small cell lung cancer, Mesothelioma, VEGFR-TKI


Plan


© 2011  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 10

P. 1216-1229 - décembre 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Imagerie des pneumopathies infiltratives diffuses chroniques en tomodensitométrie : du diagnostic à la quantification automatisée
  • M. Wagner, K.C. Chang Chien, O. Aidara, C. Fetita, M.W. Brauner, H. Nunes, D. Valeyre, P.Y. Brillet
| Article suivant Article suivant
  • Quels sont les objectifs du suivi post-professionnel, les bénéfices attendus et les risques possibles ? Objectifs médicaux en termes de morbidité, mortalité et qualité de vie
  • J.-C. Dalphin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.