Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les nouveaux tests diagnostiques de la tuberculose maladie : de la théorie à la pratique dans les pays du Sud - 09/12/11

Doi : 10.1016/j.rmr.2011.10.002 
M. Bonnet
Epicentre, Médecins-Sans-Frontières, 78, rue de Lausanne, 1211 Genève 21, Suisse 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

La tuberculose (TB) est responsable d’environ 1,7 millions de décès par an. Dans les pays du Sud, l’examen microscopique des crachats ne diagnostique que 50 % des TB pulmonaires. Aucun test ne remplacera la microscopie dans les structures périphériques dans un avenir proche.

État des connaissances

Depuis 2007, l’OMS a recommandé sept nouveaux tests ou approches diagnostiques de la TB pour les pays du Sud, pour les laboratoires périphériques : 1) amélioration de l’examen microscopique avec révision des définitions de cas frottis-positifs ; 2) réduction du nombre d’examens de crachat ; 3) examen de deux crachats collectés le même jour ; 4) utilisation de la microscopie à fluorescence avec lampes LED et pour les laboratoires de référence : 5) culture rapide sur milieu liquide ; 6) identification rapide de la mycobactérie avec test antigénique ; 7) bandelette moléculaire pour la détection rapide de la TB multirésistante.

Perspectives

Le développement récent de PCR automatisée devrait permettre d’améliorer le diagnostic de la TB chez les patients infectés par le VIH en dehors des laboratoires de référence.

Conclusion

Malgré les progrès récents dans le diagnostic de la TB, la recherche reste indispensable pour obtenir des tests rapides qui ne soient pas dépendants du crachat, utilisables en périphérie et dont les performances restent élevées chez les patients infectés par le VIH et l’enfant.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Tuberculosis (TB) is responsible of 1.7 millions of deaths per year worldwide. In high burden countries sputum smear-microscopy diagnoses only half of the cases of pulmonary TB. It is unlikely that a new test will replace smear-microscopy in peripheral services in the short term.

Background

Between 2007 and 2009 WHO recommended the introduction of seven new tests or diagnostic approaches for high burden countries, for peripheral laboratories : 1) the optimisation of smear-microscopy using the revised smear-positive case definitions; 2) examination of two specimens instead of three; 3) examination of two specimens collected on the same day; 4) the use of light-emitting diode based fluorescence microscopy and for reference laboratories: 5) the use of liquid medium culture; 6) the use of rapid antigenic identification tests; 7) the rapid detection of rifampicin resistance.

Viewpoints

The recent development of a fully automated nucleic acid amplification test for both TB detection and detection of rifampicin resistance will soon improve the diagnosis of TB in HIV infected patients outside reference laboratories in high burden countries.

Conclusion

Despite the recent advances in TB diagnosis, there is need for more research to develop point of care tests that do not depend on sputum specimens, that are practicable at peripheral units and that are highly sensitive in HIV infected patients and children.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Diagnostic, Tuberculose, VIH

Keywords : Tuberculosis, Diagnosis, HIV


Plan


© 2011  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 10

P. 1310-1321 - décembre 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Diagnostic et traitement des mycobactérioses atypiques d’expression respiratoire
  • C. Andréjak, F.-X. Lescure, J.-L. Schmit, V. Jounieaux
| Article suivant Article suivant
  • Exacerbations asthmatiques : spécificités pédiatriques (en dehors du traitement)
  • A. Carsin, N. Pham-Thi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.