Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prise en charge des sifflements chez le nourrisson dans la cohorte de nouveau-nés PARIS - 11/01/12

Doi : 10.1016/j.rmr.2011.05.016 
M. Herr a, L. Nikasinovic a, C. Foucault b, A.-M. Le Marec c, J.-P. Giordanella b, J. Just a, d, I. Momas a, , c
a EA 4064, laboratoire santé publique et environnement, faculté des sciences pharmaceutiques et biologiques, université Paris Descartes, 4, avenue de l’Observatoire, 75006 Paris, France 
b Centre d’examens de santé de l’enfant Amelot, CPAM de Paris, 96, rue Amelot, 75011 Paris cedex, France 
c Cellule cohorte de la direction de l’action sociale, de l’enfance et de la santé de la mairie de Paris, 15, rue de Chaligny, 75012 Paris, France 
d Centre de l’asthme et des allergies, groupe hospitalier Trousseau-La Roche Guyon, AP–HP, 26, avenue du Docteur-Arnold-Netter, 75012 Paris, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Malgré la forte prévalence des sifflements au cours des deux premières années de la vie, leur prise en charge est peu codifiée. Cette étude décrit le recours aux soins médicaux liés aux sifflements dans une population d’enfants âgés de 18 mois, suivis dans le cadre de la cohorte Pollution and Asthma Risk : an Infant Study (PARIS).

Méthodes

Les données concernant les sifflements et le recours aux soins médicaux au cours des 12 derniers mois ont été collectées lors du bilan médical proposé à tous les enfants de la cohorte à l’âge de 18 mois.

Résultats

La prévalence des sifflements au cours des 12 derniers mois s’élève à 560/1974 (28,4 %) dans l’échantillon d’étude. Parmi les enfants siffleurs, 493 (89,3 %) ont consulté un médecin pour des difficultés respiratoires, 61 (11,0 %) ont consulté aux urgences, 35 (6,4 %) ont été hospitalisés et 375 (67,2 %) ont reçu un traitement anti-asthmatique inhalé. Le recours à la kinésithérapie respiratoire est rapporté chez 472 enfants siffleurs (85,1 %).

Conclusion

Cette étude rend compte de l’importance des sollicitations du système de soins pour difficultés respiratoires chez le nourrisson et décrit une prescription d’anti-asthmatiques plus fréquente par rapport à d’autres études européennes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

While wheezing disorders are common in preschool children, their management is not well defined. The aim of this study was to assess the use of medical health care resources due to wheezing disorders in infants aged 18months followed up in the Pollution and Asthma Risk: an Infant Study (PARIS) birth cohort.

Methods

Data on wheezing disorders, medical visits and medication on account of respiratory disorders during the previous 12months were collected with a standardized questionnaire, administered by a paediatrician, during the health check offered to every child aged 18months included in the PARIS birth cohort.

Results

The prevalence of wheezing disorders during the past 12months amounted to 560/1974 (28.4%). Among wheezers, 493 (89.3%) required a medical visit because of difficult breathing; 61 (11.0%) went to the emergency room, 35 (6.4%) were admitted to the hospital and 375 (67.2%) received an inhaled anti-asthmatic medication. Recourse to chest physiotherapy was reported in 472 of them (85.1%).

Conclusion

This study confirms the high use of healthcare resources because of wheezing disorders in infants and suggests a higher use of anti-asthmatic medications in France compared to other European countries.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Asthme, Respiration sifflante, Nourrisson, Traitement, Cohorte

Keywords : Asthma, Dyspnea, Infant, Therapeutic, Cohort


Plan


 Soutiens : Direction de l’action sociale, de l’enfance et de la santé de la Mairie de Paris, université Paris Descartes, Caisse primaire de l’assurance maladie de Paris.


© 2011  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 29 - N° 1

P. 52-59 - janvier 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Résultats à court terme de la décortication pulmonaire pour pyothorax
  • M.A. Ouattara, S. Togo, S. Koumaré, A. Doumbia, Y. Coulibaly, Z.Z. Sanogo, S. Yena
| Article suivant Article suivant
  • La télé-observance à domicile de la pression positive continue : étude de faisabilité
  • J.-L. Fraysse, N. Delavillemarque, B. Gasparutto, P. Leophonte, L. Leseux, M.-P. Humeau, J.-L. Racineux, J.-F. Muir, A. Didier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.