Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Pneumopathie médicamenteuse sous sirolimus : interaction avec l’atorvastatine ? - 11/01/12

Doi : 10.1016/j.rmr.2010.03.026 
A. Paris a, F. Goupil a, , E. Kernaonet b, A. Foulet-Rogé c, O. Molinier a, F. Gagnadoux d, F.-X. Lebas a
a Service des maladies respiratoires, centre hospitalier Le Mans, 194, avenue Rubillard, 72037 Le Mans cedex, France 
b Service de néphrologie, centre hospitalier Le Mans, 72037 Le Mans cedex, France 
c Service d’anatomopathologie, centre hospitalier Le Mans, 72037 Le Mans cedex, France 
d Département de pneumologie, CHU d’Angers, 49333 Angers cedex 9, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Le sirolimus est un immunosuppresseur largement utilisé au décours des transplantations. Nous rapportons quatre cas de pneumopathies imputées au sirolimus et soulevons la possible interaction avec l’atorvastatine.

Observation

Quatre patients sous atorvastatine au long cours ont présenté des symptômes respiratoires trois à 56 mois après introduction de sirolimus suite à une greffe rénale. La tomodensitométrie thoracique montrait des plages de condensation alvéolaire bilatérales et périphériques. Le LBA montrait une alvéolite lymphocytaire. La biopsie pulmonaire chirurgicale réalisée chez une patiente retrouvait une pneumopathie organisée associée à du dommage alvéolaire diffus et à un granulome épithélioïde caséeux. Nous imputons la pneumopathie au sirolimus du fait d’une normalisation clinique et radiologique en un à six mois à l’arrêt seul de ce traitement. Nous soulevons la possible responsabilité d’une association entre atorvastatine et sirolimus qui agissent par compétition sur leur voie de dégradation hépatique via le cytochrome P450 3A4.

Conclusion

Le sirolimus provoque des pneumopathies médicamenteuses à prédominance de pneumopathie organisée. L’atorvastatine pourrait favoriser son apparition par compétition avec le sirolimus au niveau hépatique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Sirolimus is an immunosupressant used in renal transplantation because of its lack of nephrotoxicity. We report four cases of pneumonitis due to sirolimus, possibly revealing an interaction with atorvastatin.

Case report

Four patients (previously on long-term treatment with atorvastatin) presented with respiratory symptoms between 3 and 56 months after starting treatment with sirolimus following renal transplantation. Thoracic CT scans showed bilateral areas of peripheral alveolar consolidation. Bronchial lavage showed a lymphocytic alveolitis. Open-lung biopsy showed organizing pneumonia associated with diffuse alveolar damage and caseating granulomata. We attributed the pneumonitis to sirolimus on account of clinical and radiological resolution within 1 to 6 months of stopping treatment. We raise the possibility of an association between sirolimus and atorvastatin by competition for their hepatic degradation pathway via cytochrome P450 3A4.

Conclusion

Sirolimus causes drug-induced pneumonitis that is predominantly an organizing pneumonia. Atorvastatin may encourage its development by competition with sirolimus in the liver.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Toxicité pulmonaire, Sirolimus, Pneumonie organisée, Atorvastatine

Keywords : Pulmonary toxicity, Sirolimus, Organizing pneumonia, Atorvastatin


Plan


© 2010  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 29 - N° 1

P. 64-69 - janvier 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La télé-observance à domicile de la pression positive continue : étude de faisabilité
  • J.-L. Fraysse, N. Delavillemarque, B. Gasparutto, P. Leophonte, L. Leseux, M.-P. Humeau, J.-L. Racineux, J.-F. Muir, A. Didier
| Article suivant Article suivant
  • Schwannome médiastinal bénin du nerf vague : stratégies diagnostique et thérapeutique
  • P.-A. Roger, P. Berna, G. Merlusca, J.-P. Joly, M.-A. Auquier, H. Sevestre, C. Andrejak, V. Jounieaux

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.