Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Déficit en maltase acide (glycogénose de type 2) de l’adulte. Une cause d’insuffisance respiratoire à ne pas méconnaître - 11/01/12

Doi : 10.1016/j.rmr.2011.10.008 
T. Perez a, b, e, E. Marié a, e, A. Lacour b, c, e, C.-A. Maurage b, d, e, B. Wallaert a, , e
a Centre de compétence des maladies pulmonaires rares, clinique des maladies respiratoires, hôpital A.-Calmette, CHRU de Lille, boulevard J-Leclercq, 59037 Lille cedex, France 
b Centre de référence des maladies neuromusculaires, CHRU, 59037 Lille, France 
c Service de neurologie D, hôpital Salengro, CHRU, 59037 Lille, France 
d Institut de pathologie, centre de biologie pathologie, CHRU, 59037 Lille, France 
e Université Lille Nord-de-France, 59000 Lille, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le déficit en maltase acide (DMA) est une myopathie métabolique pouvant se révéler à l’âge adulte par une atteinte préférentielle des muscles respiratoires. Nous rapportons l’observation de deux hommes (39 et 42ans) présentant asthénie et dyspnée d’effort depuis plusieurs mois. Après une détresse respiratoire aiguë sur pneumopathie, ces patients étaient orientés en pneumologie pour une hypercapnie diurne persistante et désaturations nocturnes. Il existait un déficit musculaire proximal, un syndrome restrictif, une hypoventilation alvéolaire (PaCO2 à 67 et 49mmHg), un effondrement des pressions inspiratoires et expiratoires maximales, une absence de réponse centrale à l’hypercapnie et un syndrome d’apnées obstructives du sommeil sur la polysomnographie. L’EMG objectivait une atteinte myogène. Les dosages enzymatiques confirmait le diagnostic de DMA. La mise en route d’une ventilation non invasive nocturne chez les deux patients corrigeait partiellement la symptomatologie clinique et l’hypercapnie. Un patient bénéficie depuis quatre ans d’un traitement substitutif par Myozyme®, avec une stabilisation de sa fonction musculaire respiratoire et squelettique. La forme adulte de DMA est une affection rare à évoquer devant une insuffisance respiratoire en apparence isolée chez l’adulte d’âge moyen. La VNI nocturne en association au Myozyme® paraît efficace pour corriger l’hypoventilation alvéolaire et stabiliser la fonction musculaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Acid maltase deficiency (AMD) is a metabolic myopathy which may be revealed at adulthood by respiratory muscle weakness, resulting in reduced vital capacity, alveolar hypoventilation and sleep apnoea. We observed two men, 39 and 42 years old respectively, suffering from asthenia and exertional dyspnoea for several months. After a stay in the intensive care unit, as a result of respiratory failure associated with pneumonia, these patients were referred to the respiratory medicine unit on account of persistent hypercapnia during the day and a fall in oxygen saturation at night. The investigations revealed proximal muscle weakness, a reduced vital capacity, alveolar hypoventilation (PaCO2: 67 and 49mmHg), reduced maximum static inspiratory and expiratory pressures, carbon dioxide hyporesponsiveness and sleep apnoea on overnight polysomnography. Electromyography showed a myopathic pattern. Muscle biopsy confirmed the diagnosis of AMD. Non-invasive ventilation overnight partially corrected the clinical symptoms and the resting hypercapnia in both patients. The adulthood form of AMD is a rare disease that should be considered in a large number of clinical situations, particularly in unexplained respiratory failure. Our observations suggest that non invasive ventilation together with enzyme supplementation (Myozyme®) is effective in correcting alveolar hypoventilation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : VNI, Déficit en maltase acide, Syndrome d’apnées du sommeil, Hypoventilation alvéolaire, Syndrome restrictif

Keywords : Non invasive ventilation, Acid maltase deficiency, Sleep apnoea, Alveolar hypoventilation, Reduced vital capacity


Plan


© 2011  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 29 - N° 1

P. 74-78 - janvier 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Schwannome médiastinal bénin du nerf vague : stratégies diagnostique et thérapeutique
  • P.-A. Roger, P. Berna, G. Merlusca, J.-P. Joly, M.-A. Auquier, H. Sevestre, C. Andrejak, V. Jounieaux
| Article suivant Article suivant
  • Aspergillose pulmonaire compliquant une infection à mycobactérie atypique chez deux patients atteints de bronchopneumopathie chronique obstructive
  • E. Montaigne, F.-X. Petit, A.-L. Gourdier, T. Urban, F. Gagnadoux

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.