Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Manifestations cliniques liées à la fumée de cuisine chez les femmes en milieu africain - 22/03/12

Doi : 10.1016/j.rmr.2011.09.044 
B. Kouassi a, , b , K. Horo a, b, B. Ahui a, b, C. Godé a, b, L. N’Guessan a, b, c, J.-C. Anon c, N. Koffi a, A. Ngom a, E. Aka-Danguy a, M.O. Koffi a, I.H. Djè Bi c, A. Ano c
a Service de pneumologie, CHU de Cocody, BP V13, 22 1105 Abidjan, Cote d’Ivoire 
b ONG « Sauvons le Poumon », 22 BP, 1105 Abidjan 22, Cote d’Ivoire 
c Service de pneumologie, CHU de Bouaké, Bouaké, Cote d’Ivoire 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Contexte

Les feux de bois et de charbon occupent une place essentielle pour la cuisson des aliments en Afrique. Ces feux émettent des fumées opaques qui ont certainement des conséquences sanitaires.

Objectifs

Déterminer les manifestations cliniques liées à la fumée de cuisine et identifier le type de feu le plus incriminé.

Méthodologie

Il s’agit d’une étude transversale comparant les manifestations cliniques chez les femmes utilisant trois types de feux pour la cuisson : bois, charbon et gaz. Nous avons interrogé 200 femmes de chaque groupe utilisant exclusivement l’un des feux cinq jours par semaine depuis au moins cinq ans.

Résultats

Les manifestations cliniques en rapport avec la fumée ont été retrouvées chez toutes les femmes utilisant le bois contre 98,5 % utilisant le charbon et 45,5 % de gaz. Plus de 80 % des femmes avaient des signes. Il s’agissait de 89,1 % des signes ORL et de 77 % de signes pulmonaires. Les manifestations ORL étaient les plus fréquentes. Il s’agissait surtout d’éternuement, d’obstruction nasale. Au plan pulmonaire, on notait aussi une prédominance des signes dans le groupe de femmes utilisant le feu de bois (47,3 %) et de charbon (36,2 %) avec des différences statistiquement significatives. Il s’agit de toux chroniques, de douleurs thoraciques et de dyspnée. Les sifflements ont été retrouvés chez 15 % des femmes.

Conclusion

La fumée de la cuisson expose la femme à des complications. Ces manifestations sont plus fréquentes avec la fumée de bois et du charbon.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Context

Fires of wood and charcoal play an essential part in the cooking of food in Africa. These fires emit thick smoke that has definite health consequences.

Objectives

To determine the clinical manifestations related to kitchen smoke and to identify the type of fire most often incriminated.

Methods

It was a transverse study comparing the clinical features in women using three types of fire: wood, charcoal and gas. We questioned 200 women in each group who used one type of fire exclusively for five days a week for at least five years.

Results

Clinical manifestations associated with the smoke were reported in all the women using wood as opposed to 98.5% using charcoal and 45.5% using gas. More than 80% had physical signs. These comprised 89.1% upper respiratory and 77% pulmonary signs. Upper respiratory signs were the most common, mainly sneezing and nasal obstruction. At the pulmonary level, a predominance of signs was found in women using wood fires (47.3%) and charcoal (36.2%), the difference being statistically significant. The signs included chronic cough, chest pain and dyspnoea. Wheezes were found in 15% of the women.

Conclusion

Cooking smoke exposes women to complications which are most frequently associated with the use of wood or charcoal.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Feux, Cuisine, Clinique, Femme, Afrique

Keywords : Fire, Cooking, Clinical, Woman, Africa


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 29 - N° 3

P. 398-403 - mars 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évaluation du COPD Assessment Test (CAT) chez des patients BPCO en état stable
  • É. Marchand, G. Maury
| Article suivant Article suivant
  • Atteintes pleurales non tuberculeuses versus atteintes pleurales tuberculeuses
  • K. Horo, A. N’Gom, B. Ahui, C. Brou-Gode, J.-C. Anon, A. Diaw, P. Bemba, K. Foutoupouo, H. Djè Bi, P. Ouattara, B. Kouassi, N. Koffi, E. Aka-Danguy

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.