Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le syndrome d’hypoventilation alvéolaire central congénital (CCHS) : un cas de révélation tardive - 22/03/12

Doi : 10.1016/j.rmr.2011.09.047 
T. Lamon a, , 1 , S. Pontier a, L. Têtu a, D. Riviere b, A. Didier a
a Service de pneumologie-allergologie, hôpital Larrey, CHU de Toulouse, 24, chemin de Pouvourville, TSA 30030, 31059 Toulouse cedex 9, France 
b Laboratoire d’explorations fonctionnelles respiratoires, hôpital Larrey, CHU de Toulouse, 31059 Toulouse, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 4
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Le syndrome d’hypoventilation alvéolaire central congénital (CCHS) ou syndrome d’Ondine est une maladie rare, de transmission autosomique dominante, caractérisée par des anomalies du système nerveux autonome. Il se manifeste par une réponse ventilatoire inadaptée à l’hypoxie et l’hypercapnie. PHOX2B a été identifié comme le gène majeur de la maladie, qui résulte d’une expansion d’alanines. Celle-ci survient généralement à la naissance, mais quelques cas ont été décrits à l’âge adulte.

Observation

Une patiente de 48ans, a présenté après une chirurgie, une hypoventilation sévère nécessitant une intubation. Les gaz du sang retrouvaient une PaO2 à 6,6kPa (50mmHg), une PaCO2 à 10kPa (80mmHg) et un pH à 7,22. L’interrogatoire a identifié la présence de symptômes nocturnes depuis quelques années. L’enregistrement polysomnographique a retrouvé de nombreuses apnées centrales et hypopnées associées à une hypoxémie sévère et une hypercapnie. Les tests d’hypoxie et d’hypercapnie ne montraient pas d’adaptation de la réponse ventilatoire. L’analyse génétique a identifié une mutation hétérozygote du gène PHOX2B.

Conclusion

Le diagnostic de CCHS de révélation tardive doit être évoqué chez les patients présentant une hypoventilation alvéolaire inexpliquée et doit être complété par une étude de la commande ventilatoire. La présence de la mutation confirme le diagnostic.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Backround

The congenital central hypoventilation syndrome (CCHS) or Ondine’s curse is a rare autosomal dominant disease, characterized by disorders of the autonomic nervous system, with abnormal ventilatory responses to hypercapnia and hypoxia. PHOX2B has been identified as the major gene causing CCHS. It results from polyalanine repeat expansion mutations. It typically presents in the newborn period but some cases have been described in adults (late onset CCHS) reflecting the variable penetrance of PHOX2B mutations.

Case report

A 48 year-old woman presented, after ovarian cyst surgery, with severe hypoventilation requiring intubation. Arterial blood gases revealed a PaO2 of 6.6kPa (50mmHg), a PaCO2 of 10kPa (80mmHg) and a pH of 7.22. The past medical history revealed nocturnal symptoms for a few years. These included apnoeas, fitful sleep and awakening with headaches. Physical examination, pulmonary function tests, lung tomography and magnetic resonance imaging of the brainstem were all normal. Polysomnography revealed numerous central and obstructive apnoeas and hypopnoeas, with severe hypoxaemia and hypercapnia. Hypoxic and hypercapnic stimulation tests showed no adaptation of the ventilatory responses. Genetic analysis showed a heterozygous five alanine expansion mutation of the 20-residue polyalanine tract in exon 3 of the PHOX2B gene.

Conclusion

The diagnosis of late onset CCHS should be considered in patients with unexplained hypoventilation, and physiological evaluation should be undertaken to document the abnormal ventilatory responses. The presence of a PHOX2B mutation confirms the diagnosis.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Hypoventilation alvéolaire, Syndrome d’Ondine, Adulte, Génétique

Keywords : Hypoventilation, Ondine’s curse syndrome, Adult, Genetics


Plan


© 2012  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 29 - N° 3

P. 426-429 - mars 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le syndrome des ongles jaunes : présentation de cinq cas
  • J. Letheulle, G. Deslée, T. Guy, F. Lebargy, P. Jego, P. Delaval, B. Desrues, S. Jouneau
| Article suivant Article suivant
  • DRESS syndrome avec atteinte pulmonaire prédominante sous clomipramine
  • J. Gallego, P.-A. Hauss, M. Salaün, D. Picard, S. Bota, S. Lachkar, S. Dominique, L. Thiberville

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.