Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les calcifications pulmonaires métastatiques - 26/06/12

Doi : 10.1016/j.rmr.2012.04.005 
M. Pasquier a, , M.-D. Schaller b, M. Abdou c, P. Eckert d
a Service des urgences, centre hospitalier universitaire Vaudois (CHUV), 1001 Lausanne, Suisse 
b Département de médecine intensive, centre hospitalier universitaire Vaudois (CHUV), 1001 Lausanne, Suisse 
c Service de pathologie, institut central des hôpitaux Valaisans, Sion, Suisse 
d Département de médecine intensive, hôpital de Sion, Sion, Suisse 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le poumon est l’organe le plus fréquemment atteint par des calcifications métastatiques, et cette pathologie est probablement sous-diagnostiquée, les patients n’étant que rarement symptomatiques.

État des connaissances

La pathogenèse des calcifications pulmonaires métastatiques est encore incomplètement élucidée, et met en cause l’équilibre phosphocalcique, la fonction rénale et le pH. Les étiologies le plus fréquentes sont l’hyperparathyroïdie, les lésions osseuses lytiques néoplasiques et l’insuffisance rénale. Le diagnostic définitif est obtenu par l’histologie, les différents examens radiologiques n’étant que peu sensibles. Les manifestations cliniques peuvent comprendre un syndrome pulmonaire restrictif, des troubles de la diffusion, une hypoxémie ou une insuffisance respiratoire. Cette dernière peut être sévère au point de menacer le pronostic vital : 19 cas ont été rapportés jusqu’à présent de calcifications pulmonaires métastatiques ayant entraîné le décès. La prise en charge de ces patients inclut le traitement étiologique, ainsi qu’un traitement basé sur les symptômes.

Perspectives

Les facteurs pronostiques d’une évolution défavorable de cette affection restent à être déterminés, de même que les principes de prise en charge des patients asymptomatiques.

Conclusions

La pathogénie des calcifications pulmonaires métastatiques est complexe. Les manifestations cliniques sont variées, les formes les plus sévères pouvant mener au décès du patient.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

The lung is the organ most frequently involved by metastatic calcification. This condition is probably under-diagnosed, the patients usually being asymptomatic. This article summarizes the current knowledge concerning pulmonary metastatic calcification.

Background

The pathogenesis of pulmonary metastatic calcification is not well known, but it involves phosphate-calcium balance, renal function and pH. The most frequently encountered aetiologies are hyperparathyroidism, neoplastic bony lesions, and renal failure. The definitive diagnosis is achieved by histology, radiological examinations being insensitive. The clinical manifestations are various and can include a pulmonary restrictive syndrome, diffusion abnormalities, hypoxaemia and respiratory failure. The latter can be severe and influence the prognosis adversely: 19 cases of fatal pulmonary metastatic calcification have been reported. The treatment is aetiological and symptomatic.

Viewpoint

The prognostic factors for a poor outcome of this potentially lethal condition remain to be determined. The management of asymptomatic patients is also uncertain.

Conclusions

Pulmonary metastatic calcification is a rare condition of complex pathogenesis. The clinical manifestations are varied, ranging from asymptomatic to severe, even fatal.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Insuffisance respiratoire, Hypercalcémie, Insuffisance rénale, Calcinose, Lésion pulmonaire

Keywords : Calcinosis, Lung injury, Respiratory insufficiency, Hypercalcaemia, Renal failure


Plan


© 2012  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 29 - N° 6

P. 775-784 - juin 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prévention des exacerbations de BPCO : un enjeu fondamental
  • N. Roche, B. Aguilaniu, P.-R. Burgel, I. Durand-Zaleski, D. Dusser, R. Escamilla, T. Perez, C. Raherison, T. Similowski, le groupe d’expert « Exacerbations de BPCO » 1
| Article suivant Article suivant
  • L’infection par le VIH en France en 2012 : réalité, risques et enjeux d’une polypathologie chronique
  • M. Blot, L. Piroth

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.