Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les différentes pathologies pleuropulmonaires liées à l’amiante : définitions, épidémiologie et évolution - 25/10/12

Doi : 10.1016/j.rmr.2012.02.012 
J. Ameille a, , b
a Unité de pathologie professionnelle, hôpital Raymond-Poincaré, AP–HP, 104, boulevard Raymond-Poincaré, 92380 Garches, France 
b Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, 78000 Versailles, France 

Unité de pathologie professionnelle, hôpital Raymond-Poincaré, AP–HP, 104, boulevard Raymond-Poincaré, 92380 Garches, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 12
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les plaques pleurales (fibrose de la plèvre pariétale), sont parfois observées après des expositions faibles. Leur prévalence peut atteindre 70 % dans des populations fortement exposées. La fibrose de la plèvre viscérale est beaucoup moins fréquente. Elle n’est pas spécifique de l’amiante. L’incidence de l’asbestose (fibrose du poumon induite par l’exposition à l’amiante) est en diminution en France. Selon les données du Programme national de surveillance du mésothéliome pour la période 1998–2003, le nombre annuel de cas incidents de mésothéliomes pleuraux varie de 646 à 800. Les cancers bronchopulmonaires primitifs (CBP), dus à l’amiante, n’ont pas de spécificité clinique, radiologique ou anatomopathologique. L’INVS a estimé entre 2086 et 4172 le nombre de CBP attribuables à l’amiante en 1999. Un rapport (2007) de l’Académie nationale de médecine, de l’Académie des sciences et du Centre international de recherche sur le cancer, a pour sa part évalué l’incidence du CBP attribuable à l’amiante à 969 cas chez l’homme et 133 cas chez la femme en 2000. Le risque de CBP est augmenté dans des populations exposées à l’amiante, même en l’absence de signes radiographiques de fibrose pulmonaire. À exposition cumulée identique, l’asbestose majore le risque de CBP. Sur la base d’études radiographiques, les plaques pleurales sont associées à un risque accru de CBP et de mésothéliome. À exposition cumulée identique à l’amiante, il n’est pas établi que la présence de plaques pleurales confère un risque majoré de développer un cancer thoracique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Pleural plaques (fibrosis of the parietal pleura) are sometimes seen following light exposure. Their prevalence may reach 70% in heavily exposed populations. Fibrosis of the visceral pleura is much less common and it is not specifically related to asbestos. The incidence of asbestosis (pulmonary fibrosis induced by asbestos exposure) is diminishing in France. According to the data of the National Programme for the Surveillance of Mesothelioma, the annual number of cases of pleural mesothelioma varied from 646 to 800 for the period 1998–2003. Primary lung cancer due to asbestos does not have specific clinical, radiological or anatomical-pathological features. The number of cases attributable to asbestos has been estimated as between 2086 and 4172 for 1999. A report of the National Academy of Medicine, the Academy of Sciences and the International Centre of Cancer Research has calculated the incidence of primary lung cancer due to asbestos in 2000 as 969 for men and 133 for women. The risk of primary lung cancer is increased in populations exposed to asbestos even in the absence of radiological signs of pulmonary fibrosis. For an identical total exposure, asbestosis increases the risk of primary lung cancer. On the basis of radiological studies, pleural plaques are associated with an increased risk of lung cancer and mesothelioma. For identical levels of total asbestos exposure, it has not been established that the presence of pleural plaques increases the risk of developing thoracic cancer.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Amiante, Mesothéliome, Épidémiologie, Plaques pleurales, Cancer bronchique

Keywords : Asbestos, Mesothelioma, Epidemiology, Pleural plaques, Bronchial carcinoma


Plan


 Nous remercions la Haute Autorité de santé de nous avoir autorisés à reproduire ce texte. Il est également consultable sur le site www.has.sante.fr/, rubrique « Toutes nos publications ».


© 2012  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 29 - N° 8

P. 1035-1046 - octobre 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Ventilation pulmonaire et alvéolaire, échanges gazeux et gaz du sang à l’exercice en rampe
  • F. Péronnet, B. Aguilaniu
| Article suivant Article suivant
  • L’asthme aux urgences : une approche psychosociale des conduites des malades
  • A. Lamouroux

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.