Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La toux chronique du sujet âgé est associée à une limitation expiratoire des débits - 18/03/13

Doi : 10.1016/j.rmr.2012.09.020 
E. Frappé a, c, 1, M. Gautier-Guillot b, c, 1, J.-C. Barthélémy b, c, 2, D. Maudoux b, c, 3, F. Roche b, c, 2, F. Costes b, , d, 1
a Service de pneumologie et oncologie thoracique, CHU de Saint-Étienne, 42055 Saint-Étienne, France 
b Service de physiologie clinique et de l’exercice, CHU Nord, étage 6, 42055 Saint-Étienne cedex 2, France 
c EA 4607, laboratoire SNA-EPIS, UJM Saint-Étienne, PRES, 42000 Lyon, France 
d EA 4338, laboratoire de physiologie de l’exercice, UJM Saint-Étienne, PRES, 42000 Lyon, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Les symptômes respiratoires chroniques et l’existence d’une limitation expiratoire des débits (LED) étant fréquents chez le sujet âgé, nous avons cherché à savoir s’ils étaient associés dans une population de 373 sujets âgés volontaires de 75ans.

Méthodes

Un questionnaire de prévalence des symptômes respiratoires chroniques et des infections respiratoires a été rempli par les sujets. L’existence d’un trouble ventilatoire obstructif (TVO) a été recherchée par spirométrie et une recherche de LED a été réalisée par application d’une pression expiratoire négative (NEP) à la bouche.

Résultats

Une LED était présente chez 170 (46 %) sujets, une toux chronique chez 49 (13 %), des expectorations chroniques chez 58 (29 %) et un antécédent d’infection respiratoire chez 62 (17 %). La toux chronique et le critère « toux ou expectorations chroniques » étaient significativement associés à la présence de LED (respectivement : 60 % vs 43 %, OR=2,04 [1,09–3,78], p=0,023 ; et 56 % vs 43 %, OR=1,74 [1,05–2,87], p=0,04), indépendamment du tabagisme ou d’un TVO. Les antécédents d’infections respiratoires n’étaient pas associés à une plus grande prévalence de LED.

Conclusion

La présence d’une LED pourrait être un témoin intéressant du vieillissement respiratoire. Sa détection peut être proposée chez les sujets âgés présentant des symptômes respiratoires.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

As chronic respiratory symptoms and the presence of expiratory flow limitation (EFL) are commonly reported in the elderly, we investigated whether they were associated in a population of 75 years old volunteers. We analyzed the results of a prevalence survey of chronic respiratory symptoms and respiratory infections, and performed spirometry and measured EFL after application of a negative expiratory pressure at the mouth (NEP). EFL was present in 170 (46%) subjects, a chronic cough in 49 (13%), chronic sputum in 58 (29%) and a history of respiratory infection in 62 (17%). Chronic cough and the composite outcome “chronic cough or sputum” were significantly associated with the presence of EFL (respectively 60% vs. 43%, OR=2.04 [1.09 to 3.78], P=0.023, and 56% vs. 43%, OR=1.74 [1.05 to 2.87], P=0.04), after controlling for smoking or airway obstruction. History of respiratory infections were not associated with an increased prevalence of EFL. We concluded that the presence of a LED could be an interesting indicator of respiratory aging. Its detection could be advocated in elderly subjects presenting with respiratory symptoms.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Toux, Signes et symptômes respiratoires, Tests de la fonction respiratoire, Sujet âgé, Infections de l’appareil respiratoire

Keywords : Cough, Signs and symptoms, Respiratory, Respiratory function tests, Aged, Respiratory tract infections


Plan


© 2012  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 30 - N° 3

P. 179-186 - mars 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La ventilation non invasive au cours de la période périopératoire : une nouvelle frontière ?
  • A. Cuvelier, A. Benattia
| Article suivant Article suivant
  • Lactatémie trois minutes après une EFX : un critère de maximalité chez le patient BPCO
  • J.-B. Coquart, F. Lemaitre, C. Tourny-Chollet, R. Sioud, F. Bart, J.-M. Grosbois

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.