Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Pollinoses dues aux ambroisies - 08/05/13

Doi : 10.1016/j.rmr.2012.10.632 
C. Déchamp
Institution : Association française d’étude des ambroisies (AFEDA), 25, rue Ambroise-Paré, 69800 Saint-Priest, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 12
Iconographies 7
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La terminologie internationale définit la pollinose comme une rhinite saisonnière allergique, omettant ainsi plusieurs symptômes. Les caractéristiques de la pollinose due aux ambroisies sont sa sévérité, sa durée – août/septembre – l’existence d’asthme et/ou de trachéite dans environ 50 % des cas. Ambrosia : phanérogames, dicotylédones, annuelles, monoïques. En France, Ambrosia artemisiifolia L. recouvre des champs entiers dans la vallée moyenne du Rhône, Ambrosia trifida L. est rarement identifiée. L’Association française d’étude des ambroisies (AFEDA) rapporte ici, les études cliniques et épidémiologiques, les dépenses élevées engendrées, décrit les lieux de survenue de cette pollinose en Europe, applique le modèle prédictif de la pollinisation à un traitement adapté grâce à un capteur de pollen sensible (modèle Cour), montre l’expansion envahissante de l’ambroisie, due partiellement aux règles de la Politique Agricole Commune. Les allergènes sont nombreux : l’allergène majeur d’Artemisia récemment identifié est commun à celui d’Ambrosia, les profilines expliquent l’allergie alimentaire. La prédisposition génétique à développer cette pollinose est discutée en raison parfois : d’une survenue tardive dans la vie, de l’absence d’atopie familiale/personnelle, d’un taux bas d’immunoglobulines ; de même, certains auteurs la discutent aussi pour Juniperus ashei (États-Unis), Cryptomeria japonica (Japon). L’efficacité de l’immunothérapie spécifique par voie sublinguale rend les malades accessibles à cette thérapeutique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Pollinosis is now called seasonal allergic rhinitis by the international terminology but pollinosis includes many other symptoms and so we will use the term Ambrosia pollinosis in this article. The characteristics of ragweed pollinosis are: severity, duration from August to September and the presence of asthma and/or tracheitis in about 50% of cases. Ambrosia: phanerogam, dicotyledon, annual plant, monoic. In France, fields in the mid Rhône Valley are covered with Ambrosia artemisiifolia L. but Ambrosia trifida L. is rare. The French Foundation For Ragweed Study (AFEDA) reports here 30years of clinical and epidemiological studies, involving considerable expense, that describe the geographic distribution of this pollinosis in Europe, and applies a predictive model of Ambrosia pollination to an appropriate treatment thanks to a sensitive sensor (Cour pollen trap). The spreading of Ambrosia is partly due to the regulations of the Common Agricultural Policy. There are numerous allergens; recently the major allergen of mugwort has been identified in ragweed. Profilins cause hypersensitivity reactions to certain foods. Genetic predisposition to developing this pollinosis is discussed because sometimes: the disease starts late in life, no personal or family history of atopy is found, immunoglobulin levels are low. Some publications have discussed a genetic predisposition to allergies to Juniperus ashei (United-States) and Cryptomeria japonica (Japan). The clinical efficacy of sublingual specific immunotherapy is well established and well accepted by patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Pollinose, Ambrosia, Capteur de pollen Cour, Modèle prédictif de pollinisation de l’ambroisie de l’AFEDA, Ambroisie, Armoise

Keywords : Pollinosis, Ambrosia, Cour pollen trap, AFEDA predictive model of Ambrosia pollination, Common ragweed, Mugwort


Plan


© 2013  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 30 - N° 4

P. 316-327 - avril 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Épidémiologie, prise en charge et coût des métastases osseuses des cancers bronchopulmonaires (hors métastases rachidiennes)
  • C. Decroisette, L.-M. Galerneau, S. Hominal, C. Chouaid
| Article suivant Article suivant
  • Allergies croisées pollens–aliments
  • G. Pauli, C. Metz-Favre

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.