Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évolution en 10 ans du cancer bronchique non à petites cellules en fonction du sexe. Résultats de l’étude KBP-2010-CPHG du Collège des pneumologues des hôpitaux généraux - 02/12/14

Doi : 10.1016/j.rmr.2013.10.644 
D. Debieuvre a, , C. Locher b, A.-C. Neidhardt a, F. Goupil c, B. Lemaire d, A.-S. Blanchet-Legens e, D. Renault f, J.-Y. Tavernier g, P. Tagu h, H. Mahmoud i, M. Figueredo j, M. Grivaux b
a Service de pneumologie, hôpital Émile-Muller, 20, avenue du Docteur-René-Laennec, 68070 Mulhouse, France 
b Service de pneumologie, centre hospitalier, 77104 Meaux, France 
c Service de pneumologie, unité 3, centre hospitalier, 72037 Le Mans, France 
d Service de pneumologie, centre hospitalier, 45000 Orléans, France 
e Service de pneumologie, centre Saint-Joseph–Saint-Luc, 69365 Lyon, France 
f Service de pneumologie, centre hospitalier des Pays-de-Morlaix, 29600 Morlaix, France 
g Service de pneumologie-allergologie, centre hospitalier, 59507 Douai, France 
h Service de pneumologie, centre hospitalier, 55012 Bar-Le-Duc, France 
i Service de pneumologie-oncologie thoracique, centre hospitalier intercommunal, 27023 Evreux, France 
j Service de pneumologie et allergologie, centre hospitalier, 06130 Grasse, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Comparaison en fonction du sexe et évolution entre 2000 et 2010 des caractéristiques des nouveaux cas de carcinomes bronchiques non à petites cellules (CBNPC).

Méthodes

Étude observationnelle similaire à l’étude KBP-2000-CPHG : recueil de 6083 CBNPC diagnostiqués en 2010 et suivis dans 119 hôpitaux généraux.

Résultats

En 2010, 24,4 % des patients étaient des femmes (16 % en 2000, p<0,0001). Comparées aux hommes, elles étaient plus souvent non-fumeuses (34,2 vs 4,7 %) et petites consommatrices (37,2 vs 43,7 paquets par année) (p<0,0001). Leur tumeur, généralement un adénocarcinome (64,6 vs 48,7 %, p<0,0001), était plus souvent diagnostiquée au stade IV (62,4 vs 56,9 %, p=0,0008) ; la recherche d’une mutation de l’EGFR était plus souvent réalisée (48,5 vs 31,0 %, p<0,0001) et positive (20,6 vs 5,2 %, p<0,0001) ; leur traitement incluait plus souvent une thérapie ciblée (13,4 vs 5,7 %, p<0,0001). Comparé à 2000, le pourcentage de non-fumeurs augmentait chez l’homme (4,7 vs 2,5 %, p<0,0001) et restait stable chez la femme (36,1 vs 34,2 %, p=0,32) ; le pourcentage d’adénocarcinomes augmentait surtout chez l’homme (48,7 vs 31,5 %, p<0,0001).

Conclusions

Le pourcentage de femmes avec un CBNPC a augmenté en 10ans. En 2010, les principales différences entre hommes et femmes persistent, mais s’atténuent avec l’augmentation du pourcentage de non-fumeurs et d’adénocarcinomes chez l’homme. Différentes hypothèses expliquant ces changements sont discutées.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Comparison by sex and presenting features between 2000 and 2010 of the characteristics of new cases of non-small-cell lung cancer (NSCLC).

Methods

Observational KBP-2010-CPHG study similar to KBP-2000-CPHG. Both studies were promoted by the French College of General Hospital Respiratory Physicians (CPHG). KBP-2010-CPHG collected data for 6083 NSCLC diagnosed between January 1st and December 31st, 2010, and followed in the respiratory departments of 119 French general hospitals.

Results

In 2010, 24.4 % of the patients were women (16 % in 2000, p<0.0001). Compared to men, women were more commonly non-smokers (34.2 vs 4.7 %) or lighter consumers (37.2 vs 43.7 pack per years) (p<0.0001). Their tumours (mostly adenocarcinoma: 64.6 vs 48.7 %, p<0.0001) were more frequently diagnosed at stage IV (62.4 vs 56.9 %, p=0.0008). EGFR mutation research was more frequently performed (48.5 vs 31.0 %, p<0.0001) and positive (20.6 vs 5.2 %, p<0.0001) in women than men. Their treatment more frequently included targeted therapy (13.4 vs 5.7 %, p<0.0001). Compared to 2000, the percentage of non-smokers increased in men (4.7 vs 2.5 %, p<0.0001) while remaining stable in women (36.1 vs 34.2 %, p=0.32). The percentage of adenocarcinomas increased, particularly in men (48.7 vs 31.5 %, p<0.0001).

Conclusions

The percentage of women with NSCLC has increased in 10years in France. In 2010, the main gender differences persist, but have decreased with the increasing proportion of non-smokers and adenocarcinomas in men. Various hypotheses to explain these changes are discussed.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Adénocarcinome, Cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC), Épidémiologie, France, Sexe

Keywords : Adenocarcinoma, Non-small-cell lung cancer (NSCLC), Epidemiology, France, Sex


Plan


© 2013  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 31 - N° 9

P. 805-816 - novembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La recherche clinique en pneumologie dans les hôpitaux non universitaires français
  • F. Martin, J. Piquet, J.-P. Orlando, F. Blanchon, F.-X. Lebas
| Article suivant Article suivant
  • Traitement adjuvant des cancers bronchiques non à petite cellules : tolérance de l’association platine-pemetrexed
  • C. Gauvain, P. Crequit, G. Rousseau-Bussac, A. Ganoun, M. Baud, C. Chouaid

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.