Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Conséquences de la ventilation mécanique sur le diaphragme - 06/05/15

Doi : 10.1016/j.rmr.2014.08.013 
B. Jung a, b, D. Gleeton a, A. Daurat a, b, M. Conseil a, M. Mahul a, G. Rao a, S. Matecki b, A. Lacampagne b, S. Jaber a, , b
a Département d’anesthésie-réanimation, hôpital Saint-Éloi, CHU de Montpellier, 34295 Montpellier cedex 5, France 
b Inserm U-1046, université Montpellier 1, université Montpellier 2, CHU Arnaud-de-Villeneuve, 34295 Montpellier cedex 5, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La ventilation mécanique est associée à une dysfonction diaphragmatique (DDIV) chez l’animal comme chez l’homme.

État des connaissances

Les mécanismes physiopathologiques sont intimement liés à l’absence d’activité musculaire des muscles respiratoires mais également secondaires à l’utilisation de hauts niveaux de volume courant et se potentialisent avec d’autres sources d’agression systémique (médicaments, infection, dénutrition, hypoperfusion…). Augmentation du stress oxydant, instabilité membranaire et activation des voies de signalisation cellulaire impliquant la protéolyse exagérée, diminution de la synthèse protéique, autophagie et découplage excito-contraction se potentialisent pour aboutir à la DDIV. L’exploration de la DDIV au lit du patient peut être réalisée sans la participation de ce dernier, à l’aide d’une stimulation phrénique magnétique cervicale ou faire appel à la participation du patient à l’aide d’une exploration fonctionnelle respiratoire ou d’une échographie diaphragmatique.

Conclusion et perspectives

Chez l’homme, seule la persistance des cycles ventilatoires spontanés et peut-être la stimulation des nerfs phréniques semblent à ce jour diminuer la sévérité de la DDIV. D’autres voies thérapeutiques pharmacologiques spécifiques sont en cours d’investigation chez l’animal.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Mechanical ventilation is associated with ventilator-induced diaphragmatic dysfunction (VIDD) in animal models and also in humans.

Background

The main pathophysiological pathways implicated in VIDD seems to be related to muscle inactivity but may also be the consequence of high tidal volumes. Systemic insults from side effects of medication, infection, malnutrition and hypoperfusion also play a part. The diaphragm is caught in the cross-fire of ventilation-induced and systemic-induced dysfunctions. Intracellular consequences of VIDD include oxidative stress, proteolysis, impaired protein synthesis, autophagy activation and excitation-contraction decoupling. VIDD can be diagnosed at the bedside using non-invasive magnetic stimulation of the phrenic nerves which is the gold standard. Other techniques involve patient's participation such as respiratory function tests or ultrasound examination.

Conclusion and perspectives

At this date, only spontaneous ventilatory cycles and perhaps phrenic nerve stimulation appear to diminish the severity of VIDD in humans but several pathways are currently being examined using animal models. Specific pharmacological options are currently under investigation in animal models.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Ventilation mécanique, Diaphragme, Sevrage, Insuffisance respiratoire aiguë, Stress oxydant

Keywords : Mechanical ventilation, Diaphragm, Weaning, Acute respiratory failure, Oxidative stress


Plan


© 2014  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 32 - N° 4

P. 370-380 - avril 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Place de l’assistance extracorporelle en pathologie respiratoire
  • M. Le Guen, F. Parquin
| Article suivant Article suivant
  • Techniques et stratégie de prise en charge des prélèvements anatomopathologiques dans le cadre de l’approche diagnostique et thérapeutique du cancer bronchique
  • M. Remmelink, Y. Sokolow, D. Leduc

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.