Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Hémorragie intra-alvéolaire - 06/05/15

Doi : 10.1016/j.rmr.2014.11.066 
A. Parrot a, , b , M. Fartoukh a, b, c, J. Cadranel a, c
a Service de réanimation, hôpital Tenon, AP–HP, 75020 Paris, France 
b Centre expert en oncologie thoracique et de compétence en maladies rares, service de pneumologie, hôpital Tenon, AP–HP, 75020 Paris, France 
c Université Pierre-et-Marie-Curie, Paris 06, France 

Auteur correspondant. Service de pneumologie et réanimation, hôpital Tenon, AP–HP, 4, rue de la Chine, 75970 Paris cedex 20, France.

Résumé

L’hémorragie intra-alvéolaire (HIA), maladie rare, est une urgence thérapeutique car elle peut conduire rapidement vers une insuffisance respiratoire aiguë asphyxiante avec décès. L’hémoptysie associée à une anémie et à des infiltrats pulmonaires suggère le diagnostic d’HIA mais elle peut manquer dans un tiers des cas, y compris chez des patients en détresse respiratoire. Le diagnostic d’HIA repose sur la réalisation d’un lavage broncho-alvéolaire. Les étiologies en sont très nombreuses. Il importera de dépister les HIA d’origine septique, puis de séparer les HIA immunes (les vascularites liées aux anticorps anti-cytoplasme des polynucléaires neutrophiles [ANCA], les connectivites et le syndrome de Goodpasture) avec la recherche d’auto-anticorps et la réalisation de biopsies au niveau des organes facilement accessibles, des HIA non immunes avec la réalisation d’une échographie cardiaque. La biopsie pulmonaire doit rester exceptionnelle. En cas d’HIA immune inaugurale, un traitement par stéroïdes et cyclophosphamide peut être débuté. Les indications du rituximab commencent à être établies (formes non graves et réfractaires). Le bénéfice des échanges plasmatiques est indiscutable dans le syndrome de Goodpasture. Chez un patient suivi pour une maladie immune susceptible d’engendrer une HIA, on s’efforcera d’écarter une infection dans un premier temps.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Alveolar hemorrhage occurs relatively rarely and is a therapeutic emergency because it can quickly lead to acute respiratory failure, which can be fatal. Hemoptysis associated with anemia and pulmonary infiltrates suggest the diagnosis of alveolar hemorrhage, but may be absent in one third of cases including patients in respiratory distress. The diagnosis of alveolar hemorrhage is based on the findings of a bronchoalveolar lavage. The causes are numerous. It is important to identify alveolar hemorrhage due to sepsis, then separate an autoimmune cause (vasculitis associated with antineutrophil cytoplasmic antibody, connective tissue disease and Goodpasture's syndrome) with the search for autoantibodies and biopsies from readily accessible organs, from a non-immune cause, performing echocardiography. Lung biopsy should be necessary only in exceptional cases. If the hemorrhage has an immune cause, treatment with steroids and cyclophosphamide may be started. The indications for treatment with rituximab are beginning to be established (forms that are not severe and refractory forms). The benefit of plasma exchange is unquestionable in Goodpasture's syndrome. In patients with an immune disease that can lead to an alveolar hemorrhage, removing any source of infection is the first priority.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Hémorragie intra-alvéolaire, Vascularites, Capillarite pulmonaire, Syndrome de Goodpasture

Keywords : Intra-alveolar hemorrhage, Vasculitis, Pulmonary capillaritis, Goodpasture's syndrome


Plan


© 2014  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 32 - N° 4

P. 394-412 - avril 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Techniques et stratégie de prise en charge des prélèvements anatomopathologiques dans le cadre de l’approche diagnostique et thérapeutique du cancer bronchique
  • M. Remmelink, Y. Sokolow, D. Leduc
| Article suivant Article suivant
  • Familial pulmonary fibrosis
  • R. Borie, C. Kannengiesser, N. Nathan, L. Tabèze, P. Pradère, B. Crestani

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.