Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traitement par bronchoscopie rigide de l’obstruction maligne des voies aériennes centrales - 11/06/15

Doi : 10.1016/j.rmr.2013.09.018 
B. Huret a, , T. Perez b, X. Dhalluin a, F. Dewavrin c, P.-P. Ramon a, C. Fournier a
a Service d’endoscopie respiratoire, pôle des maladies respiratoires, hôpital Calmette, CHRU de Lille, 59000 Lille, France 
b Service d’explorations fonctionnelles respiratoires, hôpital Calmette, CHRU de Lille, 59000 Lille, France 
c Service de réanimation polyvalente, centre hospitalier Jean-Bernard, 59322 Valenciennes, France 

Auteur correspondant. Service de pneumologie, clinique Teissier, 118, avenue Désandrouins, 59304 Valenciennes cedex, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La désobstruction endobronchique par bronchoscopie rigide interventionnelle constitue le traitement de référence des sténoses néoplasiques des voies aériennes. L’amélioration clinique et fonctionnelle respiratoire de cette procédure a déjà été évaluée mais dans des populations très hétérogènes.

Méthodes

Entre février 2009 et février 2011, nous avons mené une étude prospective monocentrique au centre hospitalier universitaire de Lille. Vingt-cinq patients atteints de sténoses tumorales malignes trachéo-bronchiques ont bénéficié d’une évaluation clinique et fonctionnelle respiratoire avant et après une procédure de désobstruction par bronchoscopie rigide avec éventuelle pose d’endoprothèse bronchique.

Résultats

Treize patients (52 %) présentaient un cancer bronchique primitif, 12 un cancer d’une autre origine. Dix-neuf patients (76 %) bénéficiaient de la pose d’une endoprothèse bronchique après désobstruction. Sur le plan clinique, la totalité des malades ressentaient soit une amélioration, soit une non-dégradation de leur dyspnée estimée par le score de Borg avec une médiane de −2 points [−1 ; −4] après procédure (p<0,001) et 96 % avaient une EVA de dyspnée qui s’améliorait de 40mm [27 ; 67] (p<0,0001). Le VEMS augmentait après la désobstruction de 9 % [−3,5 ; 28,5] (p<0,05). Les Rint diminuaient significativement de −0,19kPa/L par seconde [−0,06 ; −0,23] (p=0,001). Les corrélations entre échelles de dyspnée et valeurs spirométriques étaient non significatives (p>0,05). Le taux de survie à un an était de 29 %.

Conclusion

La bronchoscopie interventionnelle diminue la dyspnée ressentie par les malades. Elle améliore modestement la fonction respiratoire et diminue les résistances des voies aériennes. Cependant, fonction respiratoire et échelles de dyspnée ne sont pas corrélées. Aucun facteur spirométrique ne permet de prédire la réponse clinique en termes de dyspnée. Un score élevé de dyspnée de Borg initial pourrait être un bon argument décisionnel.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Endobronchial resection is now the standard treatment for tracheobronchial narrowing due to malignancy. The clinical and functional respiratory improvement has been evaluated previously but only in heterogeneous population.

Methods

Between February 2009 and February 2011, we conducted a prospective single centre study at the University Hospital of Lille. Twenty-five patients with malignant tracheobronchial stenosis received a clinical and functional respiratory evaluation before and after a rigid bronchoscopy procedure to reduce the obstruction followed where appropriate by placement of an endobronchial stent.

Results

Thirteen patients (52%) had primary lung cancer and in 12 the tumor had another origin. Nineteen patients (76%) received a stent after bronchial unblocking. Clinically, all patients felt an improvement in their dyspnea estimated by the Borg score with a median improvement of −2 points [−1; −4] following the procedure (P<0.001). In 96% the dyspnea visual analogic scale improved by 40mm [27; 67] (P<0.0001). The FEV1 increased significantly after unblocking by 9% [−3.5; 28.5] (P<0.05). The Rint decreased significantly by −0.19kPa/L per second [−0.06; −0.023] (P=0.001). Correlations between scales of dyspnea and spirometric values were not significant (P>0.05). The survival rate at 1year was 29%.

Conclusion

Interventional bronchoscopy decreases dyspnea. It modestly improves respiratory function and decreases the Rint. However, lung function and dyspnea scales are not correlated. No spirometry factor can predict clinical dyspnea response but an elevated Borg dyspnea scale might be a good indicator.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sténose trachéo-bronchique maligne, Prothèse, Épreuve fonctionnelle respiratoire, Bronchoscopie rigide, Résistance des voies aériennes

Keywords : Malignant tracheobronchial stenosis, Stent, Respiratory function test, Rigid bronchoscopy, Resistance measurement


Plan


© 2013  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 32 - N° 5

P. 477-484 - mai 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • 50e Congrès de la Société de pneumologie de l’ouest. Voyage de la pneumologie : du passé vers son futur
  • K. Guibert, J. Chandelier, F. Goupil, C. Lamour
| Article suivant Article suivant
  • Quelle place reste-t-il pour la chirurgie dans les cancers bronchiques de stade IIIA-N2 ?
  • P.-B. Pagès, A. Pforr, J.-P. Delpy, H. Abou Hanna, A. Bernard

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.