Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Actinomycose bronchique pseudo-tumorale simulant une ré-évolution d’un cancer bronchique 14 ans après la prise en charge thérapeutique initiale : à propos d’un cas - 11/06/15

Doi : 10.1016/j.rmr.2014.10.732 
L. Folliet a, b, c, d, e, , T. Perpoint a, J.-C. Pignat b, F. Laurent c, M. Devouassoux d, M. Perol e, P. Nesme e, J.-C. Guerin e, S. Ernesto e, L. Odier e, D. Arpin e
a Service des maladies infectieuses et tropicales, CHU Croix-Rousse, 69004 Lyon, France 
b Service d’oto-rhino-laryngologie et chirurgie cervico-faciale, CHU Croix-Rousse, 69004 Lyon, France 
c Service d’anatomie et cytologie pathologiques, CHU Croix-Rousse, Lyon, France 
d Centre de biologie et de pathologie Nord, CHU Croix-Rousse, 69004 Lyon, France 
e Service de pneumologie, CHU Croix-Rousse, 69004 Lyon, France 

Auteur correspondant. 41, rue Montesquieu, 69007 Lyon, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Un patient, aux antécédents de carcinome épidermoïde pulmonaire du lobe supérieur droit traité par radiothérapie et chimiothérapie concomitante 14ans auparavant, est pris en charge pour dyspnée. L’endoscopie bronchique révèle l’existence d’une obstruction complète de la bronche souche droite dont l’aspect macroscopique est fortement évocateur d’une ré-évolution néoplasique. Néanmoins les prélèvements réalisés ne retrouvent qu’un tissu nécrotique et inflammatoire sans critères de malignité. Malgré la réalisation d’une désobstruction bronchique en bronchoscopie rigide, on assiste à une récidive rapide et complète conduisant à la mise en place d’une prothèse en Y. De nouveau les examens histologiques, bactériologiques et mycologiques reviennent négatifs. Le patient est rapidement ré-hospitalisé pour tableau d’infection pulmonaire qui retrouve une récidive péri- et intraprothétique de l’obstruction. La mise en culture des prélèvements biopsiques permet cette fois la mise en évidence d’un Actinomyces meyeri. Une antibiothérapie adaptée permet alors la régression complète de l’obstruction. Le patient décèdera quelques mois plus tard d’une hémoptysie massive après le retrait de la prothèse, l’autopsie retrouvant un orifice fistuleux entre la bronche souche droite et l’artère pulmonaire, sans argument pour une récidive néoplasique ou la persistance de lésions liées à l’actinomycose.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

A patient with a history of squamous cell carcinoma of the right upper lung lobe treated 14years before by concomitant chemo-radiotherapy was referred on account of dyspnea. Bronchial endoscopy revealed complete obstruction of the right main bronchus highly suggestive of a tumor recurrence. However, biopsy samples only showed inflammatory and necrotic tissue with no evidence of malignancy. Despite complete tissue resection by rigid bronchoscopy, a rapid and complete recurrence occurred requiring the placement of a Y-shaped bronchial prosthesis. Repeat histological, bacteriological and mycological analyses were negative. The patient was soon readmitted to hospital for a lung infection due to recurrence of obstruction inside and around the prosthesis. Bacterial examination of biopsy samples identified Actinomyces meyeri. Appropriate antibiotic therapy led to a complete regression of the bronchial obstruction. Unfortunately, the patient died a few months later due to massive hemoptysis after the removal of the prosthesis. Autopsy examination showed a fistula between the right main bronchus and pulmonary artery, with no evidence of neoplastic recurrence nor the persistence of lesions associated with actinomycosis.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cancer pulmonaire, Actinomyces, Actinomycose endobronchique, Radiothérapie thoracique, Hémoptysie

Keywords : Lung cancer, Actinomyces, Endobronchial actinomycosis, Thoracic radiotherapy, Hemoptysis


Plan


© 2014  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 32 - N° 5

P. 524-529 - mai 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prothèse trachéobronchique dans le syndrome de Mounier-Kuhn : nouvelles perspectives
  • M. Sauvage, O. Tiffet, J.-M. Vergnon
| Article suivant Article suivant
  • Coma hypoglycémique révélant une récidive maligne lors du syndrome de Doege-Potter
  • E.-M. Le Coustumier, E. Vandeix, M. Delage-Corre, F. Bertin, B. Melloni

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.