revues des maladies respiratoires - Organe officiel de la Société de Pneumologie de Langue Française (SPLF)

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner à cette revue, consultez nos tarifs



Revue des Maladies Respiratoires Actualités
Volume 12, numéro 1
page 18 (janvier 2020)
Doi : 10.1016/j.rmra.2019.11.024
Communications orales

Les aspergillomes pulmonaires
 

F. Chaaibate , H. Jabri, L. El Hamdaoui, W. El Khattabi, H. Afif
 Service des maladies respiratoires, hôpital 20-Août, CHU Ibn-Rochd, Casablanca, Maroc 

Auteur correspondant.
Résumé
Introduction

L’aspergillome pulmonaire est une mycose due le plus souvent au développement intracavitaire de filaments mycéliens du genre Aspergillus fumigatus .

Méthodes

Notre étude est rétrospective portant sur 470 cas colligés entre janvier 2000 et juillet 2019.

Résultats

Le sexe masculin représentait 60 % des cas avec une moyenne d’âge de 44 ans. L’aspergillome était survenu sur des séquelles de tuberculose pulmonaire à microscopie positive dans 91 % des cas, après un délai moyen de 13 ans. Il était survenu chez deux patients déjà opérés d’aspergillome. L’hémoptysie était la principale manifestation clinique dans 85 % des cas, suivie de la suppuration bronchique dans 72 % des cas. La radiographie thoracique objectivait une image en grelot typique dans 30 % des cas. La tomodensitométrie thoracique objectivait une image en grelot déclive et mobile dans 58 % des cas. L’aspergillome était multiple et bilatéral dans 20 % des cas, siégeant dans les lobes supérieurs dans 85 % des cas. La sérologie aspergillaire était positive dans 66 % des cas. La culture sur milieu de Sabouraud du liquide d’aspiration bronchique a permis d’isoler le champignon dans 10 % des cas. Le traitement chirurgical était instauré dans 67 % des cas, dont 6 % des cas d’aspergillome multiple. Le traitement médical était prescrit dans les autres cas, mais les résultats n’étaient pas satisfaisants.

Conclusion

L’aspergillome pulmonaire unique ou multiple pose un problème de prise en charge thérapeutique. Il faut rechercher une greffe aspergillaire a priori devant des hémoptysies sur séquelles de tuberculose, vue cette dernière reste une pathologie fréquente sous nos climats.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Accédez directement à un numéro :
  • Résumés du 16ème Congrès de Pneumologie de Langue Française
  • Recommandations pour la pratique clinique du SAHOS de l’adulte (Texte long)
  • Mission ATS 2011 : Les thèmes forts du Congrès américain





Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.