revues des maladies respiratoires - Organe officiel de la Société de Pneumologie de Langue Française (SPLF)

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner à cette revue, consultez nos tarifs

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 33,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    2 0 0 0


Revue des Maladies Respiratoires Actualités
Volume 12, numéro 1
pages 5-6 (janvier 2020)
Doi : 10.1016/j.rmra.2019.11.004
Communications orales

Facteurs prédictifs de burn out chez les aidants des patients cancéreux
 

O. Bouaziz, R. Gargouri, N. Kallel , I. Yangui, N. Moussa, S. Kammoun
 Service de pneumologie, CHU Hedi-Cheker, Sfax, Tunisie 

Auteur correspondant.
Résumé
Introduction

Les patients suivis pour cancer du poumon (KBP) sont souvent aidés par un proche dénommé « aidant principal » (AP). Les processus adaptatifs en œuvre dans cette relation d’aide paraissent comparables à ceux des soignants. Cela peut conduire les AP à un épuisement. Le modèle du burn out (BO) a été retenu pour le décrire. Cette étude propose d’évaluer la fréquence de l’épuisement de l’AP des patients suivis pour KBP, puis de déterminer les facteurs prédictifs du BO.

Méthodes

Il s’agit d’une enquête prospective analytique auprès des (AP) des patients admis à l’unité de cancérologie du service de pneumologie du CHU Hedi-Chaker, entre janvier et mars 2019. L’évaluation était faite par un questionnaire incluant la version arabe du Maslach Burn Out Inventory (MBI).

Résultats

On a inclus 74 patients et 74 AP. L’âge moyen des patients était de 51 ans, 16 patients avaient un PS à 4 et 9 patients étaient agonisants. Pour les AP, ils étaient majoritairement de sexe masculin (33 %) avec un âge moyen de 47 ans. Les aidants étaient dans 56 % des conjoints. Dans 38 % des cas, cette aide durait entre 3 et 6 mois. Les tâches de la vie quotidienne étaient assurées par l’AP dans 67,5 % des cas. Ces tâches étaient quotidiennes dans 67 % des cas avec un temps consacré supérieure à 2heures par jour dans 37 % des cas. Donner les médicaments et leur gestion était une tâche d’AP dans 78 % des cas. La mobilisation et les soins corporels étaient assurés par l’AP dans 34 % des cas. Plusieurs craintes ont étés révélés par les AP : un manque d’information (41,9 %), peur d’erreur dans le traitement (24 %), peur du décès du patient à domicile (60 %) et la souffrance du patient (75 %). Selon MBI notre échantillon d’aidants se caractérisait par des scores d’épuisement émotionnel modérés à élevés dans 28 % des cas, des scores de dépersonnalisation élevés dans 8 % des cas et des scores d’accomplissement personnel élevés dans 14,8 %. L’analyse statistique montre que les facteurs prédictifs de burn out trouvés sont : l’état général altéré, la cohabitation avec le malade, le temps d’aide par journée, l’exécution des tâches de la vie quotidienne pour le malade, le manque d’information sur la maladie et les conduites nécessaires.

Conclusion

Le BO est un risque à ne pas négliger chez les AP. Des conseils doivent être fournis afin de préserver leur bien-être physique et psychologique. Des mesures doivent être prise en considération par l’état tel que la reconnaissance du statut du proche aidant, lui fournir un congé exceptionnel.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Accédez directement à un numéro :
  • Résumés du 16ème Congrès de Pneumologie de Langue Française
  • Recommandations pour la pratique clinique du SAHOS de l’adulte (Texte long)
  • Mission ATS 2011 : Les thèmes forts du Congrès américain





Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.