L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner à cette revue, consultez nos tarifs

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 33,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    11 1 0 0


Revue des Maladies Respiratoires
Volume 37, numéro 1
pages 15-25 (janvier 2020)
Doi : 10.1016/j.rmr.2019.10.009
Reçu le : 25 juillet 2019 ;  accepté le : 3 octobre 2019
Articles originaux

Contrôle de l’asthme chez l’adulte en Algérie. Comparaison avec les autres pays d’Afrique du Nord et du Moyen Orient
Asthma control in adult Algerian patients. Comparison with other North African and Middle-East countries
 

H. Haouichat a, , R. Benali b, A. Benyounes c, Y. Berrabah d, H. Douagui e, M. Guermaz d, S. Lellou f, F. Montestruc g, h, A. Moumeni i, F. Skander e, A. Taleb j, S. Taright k, N. Zidouni e
a Cabinet du Dr Haouichat, Alger, Algérie 
b Service de pneumologie, CHU d’Annaba, Annaba, Algérie 
c Cabinet du Dr Benyounes, Alger, Algérie 
d Service de pneumologie, CHU d’Oran, Oran, Algérie 
e Service de pneumologie, CHU Beni-Messous, Alger, Algérie 
f Service de pneumologie, Oran EHU, Oran, Algérie 
g eXYSTAT, 92240 Malakoff, France 
h Clinica Group, Alger, Algérie 
i Service de pneumologie, CHU de Setif, Setif, Algérie 
j Service de pneumologie, CHU de Sidi Bel Abbès, Bel Abbès, Algérie 
k Service de pneumologie, CHU Mustapha-Pacha, Alger, Algérie 

Auteur correspondant.
Résumé
Introduction

L’absence de données récentes sur le contrôle de l’asthme en Algérie a justifié cette étude dont les résultats ont été comparés à ceux de la même étude menée au Moyen Orient et en Afrique du Nord (Middle-East and North Africa  — MENA).

Méthode

Étude épidémiologique, chez des adultes dont l’asthme évoluait depuis au moins 1 an et était stable 4 semaines précédant l’inclusion. Le contrôle de l’asthme a été évalué sur les critères du Global Initiative for Asthma (GINA) 2012 et sur le questionnaire Asthma Control Test (ACT).

Résultats

L’analyse a porté sur 984 patients, (âge moyen 45 ans, 61 % de femmes, 2 % de fumeurs), traités dans 78 % des cas par des corticostéroïdes inhalés seuls ou en association avec un traitement additionnel. Le contrôle de l’asthme a été observé chez 34,6 % vs 28,6 % (p <0,001) dans les autres pays avec une bonne observance chez 27 %. L’ancienneté de l’asthme, le faible niveau d’instruction, l’absence d’assurance maladie et le manque d’activité physique ont été les facteurs prédictifs indépendants identifiés.

Conclusion

Le contrôle de l’asthme reste insuffisant en Algérie malgré une prise en charge quasi exclusive par des spécialistes dans cette étude. Hormis l’observance, les facteurs prédictifs connus du mauvais contrôle ont été confirmés. La formation des médecins et l’éducation des patients sont probablement des points essentiels à améliorer.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.
Summary
Introduction

Lack of recent data on asthma control in Algeria led to this study whose results were compared with those of the same study conducted in the Middle East and North Africa (MENA).

Method

This cross-sectional epidemiological study was performed in adults who had been diagnosed with asthma for at least one year and without exacerbation within the last 4 weeks. Asthma control was assessed using the 2012 Global Initiative for Asthma (GINA) criteria and the Asthma control test (ACT) questionnaire.

Results

We studied 984 patients mainly managed by specialist physicians; 61% female, mean age 45 years, body mass index 27kg/m2, active smokers 2%. Medication was prescribed in 92% with 78% receiving inhaled corticosteroids alone or with add-on therapies. Good adherence was observed in 27%. Asthma control was observed in 34.6% vs. 28.6% in other countries (P < 0.001). Low level of education, absence of medical insurance, lack of physical exercise, and-long duration of the disease were significantly associated with uncontrolled asthma.

Conclusion

Poor control of asthma is still observed in Algeria despite a high level of specialist involvement. Except for adherence, known predictive factors of poor asthma control have been observed. Quality improvement training of health care professionals and patient education are probably the main issues to be addressed.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Asthme, Algérie, GINA, ACT

Keywords : Asthma control, Algeria, GINA, ACT




© 2019  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.