Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Un regard simple sur la biologie du cancer bronchique : MET - 09/12/11

Doi : 10.1016/j.rmr.2011.05.014 
A.-M. Ruppert a, M. Beau-Faller b, L. Belmont a, A. Lavolé a, V. Gounant a, J. Cadranel a, c, M. Wislez a, c,
a Service de pneumologie et réanimation, hôpital Tenon, Assistance Publique–Hôpitaux de Paris, 4, rue de La-Chine, 75970 Paris cedex 20, France 
b Service de biochimie et biologie moléculaire, hôpital de Hautepierre, hôpitaux universitaires de Strasbourg, 67200 Strasbourg, France 
c Équipe de recherche-2, université Pierre-et-Marie-Curie, université Paris-VI, 75970 Paris cedex 20, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

MET est un récepteur membranaire à activité tyrosine kinase, dont le ligand est le facteur de croissance hépatocytaire (HGF), également appelé scatter factor. La voie HGF-MET présente des propriétés mitogènes, motogènes et proangiogéniques essentielles au cours du développement embryonnaire, mais est également impliquée dans le cancer. Son activation au cours du cancer bronchique serait associée à un mauvais pronostic. Différentes anomalies de la voie peuvent être décrites : surexpression du ligand HGF, surexpression du récepteur, amplification génomique ou mutations de MET. En fonction du type d’altération, MET pourrait jouer un rôle différent. Dans les tumeurs MET amplifiées ou mutées, MET pourrait correspondre à un oncogène. Dans les autres cancers bronchiques, MET serait impliqué dans la progression tumorale par invasion tissulaire et formation de métastases. Par ailleurs, l’amplification de MET est un mécanisme de résistance secondaire connu, retrouvé dans environ 20% des patients présentant un cancer bronchique muté pour EGFR et traité par inhibiteur tyrosine kinase d’EGFR. Différentes stratégies d’inhibition de MET sont en cours de développement dans le cancer bronchique, en particulier chez les patients en progression après une réponse initiale sous inhibiteur d’EGFR. Dans cette revue, nous présentons la structure de ce récepteur, ses voies de signalisation, les principales anomalies génomiques décrites dans les cancers bronchiques ainsi que les perspectives thérapeutiques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

MET is a cell membrane tyrosine kinase receptor for its ligand the hepatocyte growth factor (HGF), also called scatter factor (SF). MET conveys mitogenic, motogenic and proangiogenic signals, important during embryonic development and during the development of cancer. Activation of the HGF-MET pathway seems to be associated with a poor prognosis in lung cancer. Activation in lung cancer may be related to several molecular anomalies: ligand overexpression, receptor overexpression, genomic amplification or MET mutation. In MET amplified or mutated lung cancer, MET may be an important oncogene, as the tumor appears “MET addicted”. In other lung cancers, MET may be implicated in tumour progression by tissue invasion and formation of metastases. MET amplification is also a mechanism known to be implicated in 20% of secondary resistance to EGFR inhibitors in patients presenting EGFR mutated lung cancer. Different strategies of MET inhibition in lung cancer are being studied, particularly in EGFR mutated lung cancer. In this review we discuss the structure of the MET receptor, the activated pathways, the main genomic anomalies in lung cancer and the development of MET inhibitors.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : MET, HGF, Cancer bronchique, Pronostic, Biomarqueur, Récepteur tyrosine kinase, Inhibiteur tyrosine kinase

Keywords : MET, Non small lung cancer, Prognosis, Biomarker, Tyrosine kinase receptor, Tyrosine kinase inhibitor


Plan


© 2011  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 10

P. 1241-1249 - décembre 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Quels sont les objectifs du suivi post-professionnel, les bénéfices attendus et les risques possibles ? Objectifs médicaux en termes de morbidité, mortalité et qualité de vie
  • J.-C. Dalphin
| Article suivant Article suivant
  • L’atteinte du diaphragme et du quadriceps dans la BPCO : une manifestation systémique de cette maladie ?
  • M.-A. Caron, R. Debigaré, P.N.R. Dekhuijzen, F. Maltais

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.