Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

De la lésion macroscopique à l'ischémie cellulaire - 01/01/00

B.  Bissonnette

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les traumatismes craniocérébraux représentent un problème sanitaire et économique majeur dans les pays industrialisés, car ils sont une des causes importantes de mortalité et de morbidité parmi les enfants et les jeunes adultes. Un médecin exerçant dans un centre actif de traumatologie est amené à traiter presque quotidiennement un patient souffrant d'un traumatisme crânien (TC) et pour cette raison doit posséder une connaissance complète de la pathophysiologie, ainsi que de l'approche pratique de la prise en charge initiale de ces patients. Les TC entraînent des conséquences intracrâniennes et systémiques qui s'associent pour générer une ischémie cérébrale globale. Les lésions du système nerveux se caractérisent par une évolution stéréotypée, quelle que soit la nature de la lésion primaire. Celle-ci déclenche une multitude de cascades inflammatoires aboutissant à une lésion secondaire, dont l'effet est aussi important que celui de la lésion primaire. Cette période d'inflammation cérébrale peut durer jusqu'à trois semaines et rendre le cerveau plus vulnérable à l'hypotension, l'hypoxie et/ou l'hyperthermie. Une étude anatomopathologique menée chez des victimes de lésions cérébrales traumatiques a révélé qu'il existait des lésions ischémiques secondaires dans plus de 90 % des cas. Le concept de protection cérébrale doit donc englober le traitement préventif des lésions secondaires. L'objectif principal dans la prise en charge des TC est la prévention et le traitement de l'ischémie cérébrale. Le traitement initial vise à assurer l'oxygénation tissulaire, la liberté des voies aériennes et le traitement de l'hypotension artérielle.

Mots clés  : traumatisme crânien.

Abstract

From the macroscopic lesion to cellular ischaemia.

Traumatic brain injury (TBI) constitutes a major health and economic problem for developed countries, being one of the main causes of mortality and morbidity in children and young adults. Because of the immense importance and future consequences of TBI, the physician who sees a patient soon after brain injury must have a complete understanding of the pathophysiology and develop a practical knowledge of initial management of such patients. TBI may have intracranial and systemic effects that combine to give overall cerebral ischaemia. Injury to the nervous system is characterised by a stereotypic pattern, irrespective of the primary injury. The primary injury initiates a multitude of inflammatory cascades resulting in secondary brain injury, the effect of which is as important as the primary injury. This period of brain inflammation can last up to three weeks and renders the brain more susceptible to the effects of systemic insults such as hypotension, hypoxia and/or pyrexia. It has been shown in postmortem examination of patients dying from severe TBI that more than 90% had evidence of secondary ischaemic damage. The concept of `cerebral protection' has been extended to encompass pretreatment of secondary injury. Preventing and treating cerebral ischaemia is the main goal of initial management of head-injured patients. Initial care focuses on achieving oxygenation, airway control and treatment of arterial hypotension.

Mots clés  : head trauma.

Plan



© 2000  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 19 - N° 4

P. 270-274 - avril 2000 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Épidémiologie des traumatismes crâniens graves
  • F. Masson
| Article suivant Article suivant
  • Prise en charge préhospitalière du traumatisé crânien grave
  • E. Tentillier, C. Ammirati

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.