Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation de la demande de deuxième avis par les patients atteints de cancer bronchique - 28/05/14

Doi : 10.1016/j.rmr.2013.09.004 
M. Zysman a, , C. Clément-Duchène a, P.L. Nguyen-Thi b, C. Carnin a, Y. Martinet a
a Service de pneumologie, hôpitaux de Brabois, CHU de Nancy, rue du Morvan, 54511 Vandœuvre-lès-Nancy, France 
b Fédération de cancérologie, CHU de Nancy, 54511 Vandœuvre-lès-Nancy, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 9
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La sollicitation d’un deuxième avis semble fréquente en oncologie malgré la prise en charge pluridisciplinaire de ces pathologies. L’objectif de ce travail préliminaire était d’étudier sa fréquence réelle en oncologie thoracique au centre hospitalo-universitaire (CHU) de Nancy, depuis l’initiation du Plan Cancer en 2003, avec la formalisation des réunions de concertation pluridisciplinaire (RCP), pouvant permettre de rassurer les patients et donc de limiter le recours à ces avis supplémentaires.

Méthodes

À l’aide de questionnaires anonymes, nous avons réalisé une enquête auprès de 77 patients atteints de cancer bronchique, suivis en hospitalisation de jour dans le service de pneumologie du CHU de Nancy, pendant deux années. Les caractéristiques socio-économiques étaient recueillies d’après les dossiers médicaux.

Résultats

Le recours à un deuxième praticien est déclaré par 14 % des patients atteints de cancer bronchique et concerne plutôt des femmes et des patients de niveau scolaire et catégories socioprofessionnelles élevés, mais la connaissance des RCP par les patients ne modifie pas leur attitude.

Conclusion

La demande de deuxième avis par les patients atteints de cancer broncho-pulmonaire semble finalement peu fréquente. Toutefois, lorsque cette démarche est réalisée, elle semble avoir plus fréquemment lieu chez des femmes et des patients de niveau socio-économique élevé.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Getting a second opinion seems common in oncology, even though the management of these serious diseases results from a multidisciplinary approach. Our aim was to determine the incidence of requests for a second opinion in thoracic oncology at the university hospital of Nancy, since the establishment of the Cancer Plan in 2003. This plan formalized multidisciplinary staff meetings, which should help to reassure patients and therefore reduce the recourse to additional consultations.

Methods

A detailed and anonymous questionnaire was conducted on 77 patients suffering from lung cancer, followed-up over 2years in the respiratory department of the University Hospital of Nancy. The socio-economic characteristics were collected from the medical records.

Results

Recourse to a second practitioner was reported by 14 % of the patients suffering from lung cancer. It concerned more women than men and more patients with a higher educational level and socio-professional category.

Conclusion

Requests for a second opinion by patients with lung cancer are not as frequent as expected. However, when they are made, it is more frequently by women and patients with a higher socio-economic status.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Deuxième avis, Cancer broncho-pulmonaire, Réunion de concertation pluridisciplinaire, Relation médecin–malade, Statut socio-économique

Keywords : Second opinion, Lung cancer, Multidisciplinary staff meetings, Patient-physician relationship, Socio-economic status


Plan


© 2013  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 31 - N° 5

P. 412-420 - mai 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Besoins de formation à la spirométrie des internes de médecine générale français : état des lieux
  • C. Morin, C. Buffel, A. Lorenzo
| Article suivant Article suivant
  • Oxygénothérapie de longue durée en France, 2006–2011
  • C. Fuhrman, M. Boussac-Zarebska, N. Roche, M.-C. Delmas

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.