Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Syndrome métabolique ou syndrome d'insulinorésistance - 01/01/01

[10-363-A-10]
Jean-Philippe Bastard : Praticien hospitalier
Corinne Vigouroux : Assistante hospitalo-universitaire
Jacqueline Capeau : Professeur des Universités, praticien hospitalier
Service de biochimie et hormonologie, hôpital Tenon-Rothschild, Paris et INSERM U 402, faculté de médecine Saint-Antoine, université Paris VI, 27, rue de Chaligny, 75571 Paris cedex 12 France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Endocrinologie-Nutrition
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

Le syndrome métabolique ou syndrome d'insulinorésistance, individualisé il y a une dizaine d'années, est actuellement identifié comme un syndrome fréquent. Au niveau clinique, il est associé à une inflation du tissu adipeux viscéral pouvant se traduire par une obésité de type androïde. Au niveau biologique, il regroupe un ensemble de troubles métaboliques incluant une résistance à l'insuline, un hyperinsulinisme, une intolérance au glucose ou un diabète, une hypertension artérielle et des anomalies du métabolisme lipidique et de la fibrinolyse. Sa gravité résulte de la fréquence des complications cardiovasculaires. Au centre de sa physiopathologie, la résistance à l'insuline du tissu adipeux viscéral et du muscle, qui se répercute sur le métabolisme hépatique, et les altérations des flux de substrats énergétiques entre ces tissus jouent certainement un rôle majeur. Cependant, de très nombreux facteurs, liés à l'environnement, au sexe et au terrain génétique, interviennent. Cette origine multifactorielle rend la compréhension de sa physiopathologie difficile. La prise en charge repose en premier lieu sur les règles hygiénodiététiques et la pratique régulière de l'exercice physique ainsi que sur le traitement des altérations métaboliques spécifiques. Les nouvelles classes pharmacologiques qui viennent enrichir l'arsenal thérapeutique semblent prometteuses dans le traitement de l'insulinorésistance.



Mots-clés : insulinorésistance, tissu adipeux viscéral, foie, muscle, diabète, obésité androïde, dyslipidémie, hypertension, fibrinolyse, complications cardiovasculaires

Plan



© 2001  Éditions Scientifiques et Médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.