Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Ostéochondrite disséquante des condyles fémoraux - 01/07/16

[14-028-A-20]  - Doi : 10.1016/S0246-0521(16)66212-5 
C. Courtin a : Interne de chirurgie orthopédique et traumatologique, F. Chotel b : Professeur de chirurgie orthopédique infantile, chef de service, E. Servien c : Professeur de chirurgie orthopédique et traumatologique, P. Neyret c : Professeur de chirurgie orthopédique et traumatologique, chef de service, S. Lustig c,  : Professeur de chirurgie orthopédique et traumatologique
a Hospices civils de Lyon, 3, quai des Célestins, BP 2251, 69229 Lyon cedex 2, France 
b Hôpital Femme-Mère-Enfant, 32, avenue Doyen-Jean-Lépine, 69500 Lyon-Bron, France 
c Hôpital de la Croix-Rousse, 103, grande rue de la Croix-Rousse, 69004 Lyon, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 14
Iconographies 17
Vidéos 0
Autres 5

Résumé

L'ostéochondrite disséquante des condyles fémoraux est une affection rare. Elle atteint principalement le jeune garçon et le jeune adulte. Son étiologie est certainement multifactorielle, les facteurs mécaniques microtraumatiques étant probablement au premier plan. C'est une affection arthrogène quand la cicatrisation n'a pas été acquise. Il existe une forme juvénile ayant une capacité de cicatrisation, qui peut relever d'un traitement conservateur, et une forme de l'adulte où la chirurgie est le plus souvent nécessaire. La chirurgie vise à obtenir la cicatrisation de la lésion ostéochondrale grâce à une stimulation médullaire ou une greffe osseuse et une ostéosynthèse si le fragment est instable. Lorsque le fragment est détaché et qu'il existe une perte de substance ostéocartilagineuse, le challenge est de reconstruire le defect. De nombreuses techniques sont possibles : autogreffes en « mosaïque », allogreffes, greffes de chondrocytes, poussées par l'essor des biomatériaux, mais dont le recul est encore faible.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Ostéochondrite disséquante du genou, Greffes en mosaïque, Greffes de chondrocytes, Allogreffes ostéocartilagineuses, Matrices


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Ostéonécroses non traumatiques des épiphyses de l'adulte
  • P. Hernigou
| Article suivant Article suivant
  • Infarctus osseux
  • P. Lafforgue

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.