Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

In vitro inhibitory effect of ajoene on Histoplasma capsulatum - 04/03/08

Doi : JMM-01-2005-14-4-1156-5233-101019-200512060 

H. Romero [1],

J. Torres [1],

R. Apitz-Castro [2]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 4
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Activité inhibitrice in vitro de l'ajoène sur un isolat d'Histoplasma capsulatum

Objectif

Évaluer l'effet d'inhibition in vitro de l'ajoène sur un isolat d'Histoplasma capsulatum (phase mycélienne), en milieux liquides de Sabouraud (SDB) et RPMI-1640.

Matériels et méthodes

Un isolat de H. capsulatum, obtenu d'un patient atteint du SIDA, a été maintenu en phase mycélienne sur gélose mycosel à température ordinaire. Les courbes de croissance et d'inhibition en présence d'ajoène (aux concentrations de 2,5 à 50 µg/ml) ont été réalisées par lecture turbidimétrique (540 nm) toutes les 48 heures pendant 14 jours, dans les deux milieux de culture. Les temps de génération (GT) ont été déterminés et les graphiques construits pour estimer les concentrations minimales inhibitrices (CMI) et les concentrations inhibitrices 50 % (IC50).

Résultats et conclusions

Des courbes de croissances typiques ont été obtenues avec des valeurs de GT de 55 heures dans les deux milieux. En SDB, les concentrations d'ajoène de 2,5 et 5 µg/ml n'ont pas eu d'effet sur la croissance fongique; la concentration de 10 µg/ml a bloqué la croissance fongique jusqu'au 8e jour, avant que la croissance ne reprenne à un taux à moitié ou au tiers de celui des cultures contrôles; les concentrations supérieures ou égales à 20 µg/ml ont inhibé définitivement la croissance fongique. En SDB, les CMI et IC50 étaient respectivement de 20 et 12,5 µg/ml. En RPMI-1640, l'effet de l'ajoène a été plus marqué, avec une inhibition de croissance pour toutes les concentrations supérieures à 5 µg/ml. Dans ce milieu, les CMI et IC50 étaient respectivement de 5 et 3,75 µg/ml.

Bien qu'une seule souche d'H. capsulatum ait été testée, les résultats sont encourageants, et fournissent des bases pour continuer les recherches afin de confirmer le rôle potentiel de l'ajoène comme antifongique dans le traitement de l'histoplasmose.

Abstract

Objective

To evaluate the in vitro inhibitory effect of ajoene on an isolate of Histoplasma capsulatum (mycelial phase), in Sabouraud dextrose broth (SDB) and RPMI-1640 culture media.

Materials and methods

A single isolate of H. capsulatum, obtained from an AIDS male patient was maintained in the mycelial phase in mycosel agar at room temperature (RT) until use. Growth curves and inhibitory effect of ajoene (at concentrations of 2.5 to 50 µg/ml) were recorded by turbidimetrical readings (540 nm) every 48 hours, for 14 days, in both culture media. Generation times (GT) were calculated and graphs were constructed to estimate Minimal Inhibitory Concentrations (MIC) and Inhibitory Concentrations 50% (IC50).

Results and conclusions

Typical growth curves were obtained with GT values of 55 hours, in both media. In SDB, concentrations of ajoene of 2.5 and 5 µg/ml did not affect fungal growth, whereas 10 µg/ml ajoene blocked fungal grow until culture-day eight, then the fungus began to grow at a rate barely approaching half or third that of control cultures and concentrations of the drug ≥ 20 µg/ml blocked growth all throughout the experiment. In this medium, values for MIC and IC50 were 20 and 12.5 µg/ml respectively.In RPMI-1640 medium, the drug effect was stronger, since all concentrations above 5 µg/ml halted growth altogether. In this defined medium, MIC and IC50 values were 5 and 3.75 µg/ml, respectively.

Although only one isolate of H. capsulatum was studied, the results obtained are encouraging, and provide a basis for further research to confirm the potential of ajoene as an antifungal for histoplasmosis.


Mots clés : Ajoène , Histoplasma capsulatum , Histoplasmose , Antifongiques

Keywords: Ajoene , Histoplasma capsulatum , Histoplasmosis , Antifungal drugs


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 14 - N° 4

P. 181-184 - décembre 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Morphometric and genetic variation among strains of two related species of Erynia (Zygomycota, Entomophthorales) isolated from aphids or Diptera in a limited geographical area in Greece
  • C. Francis, M. Anagnou-Veroniki, M.-A. Rouffaud, C. De Bièvre, B. Papierok
| Article suivant Article suivant
  • Mise en place de recommandations pour la prise en charge des infections fongiques au CHU de Besançon
  • J. Leroy, F. Grenouillet, J.-C. Navellou, P. Fagnoni, P. Muret, E. Deconinck, G. Blasco, T. Henon, N. Khayat, B. Hoen, R. Piarroux R,

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.