Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Incidentalome surrénalien - 19/04/18

[3-0530]  - Doi : 10.1016/S1634-6939(18)81632-5 
R. Libé, J. Bertherat
 Centre de référence des maladies rares de la surrénale, Service des maladies endocriniennes et métaboliques, Hôpital Cochin, 27, rue du Faubourg-Saint-Jacques, 75014 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 8
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

L'incidentalome surrénalien est une masse surrénalienne découverte fortuitement sur un examen d'imagerie. Dans la plupart des cas, il s'agit de lésions bénignes : adénomes qui peuvent être sécrétants ou plus fréquemment non sécrétants, phéochromocytomes, plus rarement adénomes de Conn. Dans certains cas, il peut s'agir de lésions malignes (corticosurrénalome ou métastase d'une tumeur primitive). Il peut aussi s'agir d'une masse non surrénalienne. Devant tout incidentalome, les deux questions fondamentales sont : s'agit-t-il d'une lésion bénigne ou maligne ? Est-il sécrétant ? Pour répondre à ces questions, un bilan complet (radiologique et biologique/hormonal) doit être effectué. Le bilan d'imagerie comprend avant tout une tomodensitométrie sans et avec produit de contraste et, en cas de suspicion de malignité, souvent aussi une imagerie par résonance magnétique et/ou une scintigraphie par émission de positons au 18F-fluorodéoxyglucose. Le bilan hormonal comporte : les dérives métoxylés urinaires pour exclure le phéochromocytome ; un test de freinage rapide par 1 mg de dexaméthasone pour exclure un hypercortisolisme ; en cas d'hypertension artérielle ou d'hypokaliémie, un dosage d'aldostérone et de rénine, pour exclure l'adénome de Conn. En cas d'adénome bénin typique non sécrétant, une simple surveillance est le plus souvent proposée. Dans le cas d'un adénome hypersécrétant du cortisol ou d'un phéochromocytome, il existe une indication chirurgicale. En cas de masses suspectes d'un corticosurrénalome, l'exérèse chirurgicale est indiquée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Adénome surrénalien, Phéochromocytome, Adénome de Conn, Corticosurrénalome, Kyste surrénalien, Myélolipome, Incidentalome


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Hypoparathyroïdie
  • Flavien Oberlin, Anne-Claude Koeger
| Article suivant Article suivant
  • Insuffisance surrénale
  • C. Oliver

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.