Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Effets de la kinésithérapie respiratoire associant Expiration Lente Prolongée et Toux Provoquée dans la bronchiolite du nourrisson - 07/04/08

Doi : KIN-07-2006-00-55-1779-0123-101019-200605081 

Guy Postiaux [1],

Robert Dubois [2],

Etienne Marchand [1],

Michel Demay [2],

Jean Jacquy [2],

Mylène Mangiaracina [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 5
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

But de l’étude. Évaluer l’efficacité et l’innocuité de la séance de kinésithérapie respiratoire (KR) associant Expiration Lente Prolongée et Toux Provoquée chez des nourrissons hospitalisés pour bronchiolite aiguë modérée.

Matériel et Méthode. Étude prospective longitudinale de 19 nourrissons (7,75 ± 6,6 mois, moyenne ± SD). Les patients sont évalués avant et après 57 séances de kinésithérapie comprenant ELPr : Expiration Lente Prolongée et TP : Toux Provoquée. Le score de sévérité clinique de Wang (CS), l’oxymétrie pulsée (SpO2), la fréquence cardiaque (FC), les épisodes antérieurs de bronchiolite (AB), la prématurité (AP) et la présence d’anomalies radiologiques (RX) ont été calculés pour l’effet séance et l’effet jour aux premier (J1), deuxième (J2) et dernier jours (JD).

Résultats. CS (n = 19) : 4,3 ± 2 (moy ± SD), 3,7 ± 1,8, 2,1 ± 1,3 avant KR comparé à : 2,1 ± 0,8, 1,8 ± 1,1, 0,9 ± 0,6 respectivement après KR (p ≪ 0,001). SpO2 (n = 18) : 96,2 ± 2,2, 96,8 ± 2,4 et 97,1 ± 1,4, comparé à : 97,67 ± 1,57, 98,28 ± 1,56, 98,67 ± 1,27 (p ≪ 0,001). FC (n = 16) : 149,4 ± 17,4, 148,7 ± 17,4, 145,1 ± 16,4, comparé à : 142,2 ± 16,4, 138,7 ± 14,4, 134,4 ± 13,1 (p ≪ 0,001). Nombre moyen de séances (NS) : 3,8 ± 1,7. Un effet jour est observé sur CS (p ≪ 0,028), et l’effet séance diffère à J1 et JD pour AB sur CS (p = 0,020) et sur SpO2 (p ≪ 0,039). Le coefficient de corrélation entre CS et SpO2 est exprimé par Y = – 0,4716 X + 98,55, r = – 0,407, p ≪ 0,001. Un seul effet adverse est observé.

Conclusion. Le protocole de kinésithérapie respiratoire associant Expiration Lente Prolongée et Toux provoquée peut contribuer à l’amélioration clinique des symptômes de l’obstruction bronchique dans la bronchiolite aiguë modérée du nourrisson et ne présente pas de risque.

Abstract

Purpose. Evaluate the efficacy of a new chest physiotherapy method (nCPT-KR) including Expiration Lente Prolongée and Toux Provoquée on hospitalized infants with mild acute viral bronchiolitis.

Design. A prospective longitudinal study of 19 infants (7.75 ± 6.6 months mean ± SD). nCPT protocol including ELPr – French: Expiration Lente Prolongée (a passive slow expiration) and TP – French: Toux Provoquée (a reflex provoked cough). Patients were evaluated before and after 57 nCPT sessions, once daily until discharge. Wang’s clinical severity score (CS), pulse oxymetry (SpO2), heart rate (HR-FC), previous episodes of bronchiolitis (AB), prematurity (AP) and presence of Rx abnormalities (RX) were calculated for session and day effects at the first (D1-J1), second (D2-J2) and last days (DL-JD).

Results. The CS score (n = 19) was: 4.3 ± 2 (mean ± SD), 3.7 ± 1.8, 2.1 ± 1.3 before nCPT respectively, compared to: 2.1 ± 0.8, 1.8 ± 1.1, 0.9 ± 0.6 after nCPT (significantly improved: p≪0.001). SpO2 (n = 18) was: 96.2 ± 2.2, 96.8 ± 2.4 and 97.1 ± 1.4, compared to: 97.67 ± 1.57, 98.28 ± 1.56, 98.67 ± 1.27 (significantly improved p≪0.001). HR (n = 16) was: 149.4 ± 17.4, 148.7 ± 17.4, 145.1 ± 16.4, compared to: 142.2 ± 16.4, 138.7 ± 14.4, 134.4 ± 13.1 (significantly improved p≪0.001). Mean number of sessions was: 3.8 ± 1.7. A day effect was observed on CS (p≪0.028), and session effects differed at D1 and DL for AB on CS (p = 0.020) and on SpO2 (p≪0.039). Correlation coefficient between CS and SpO2 was Y = – 0.4716 X + 98.55, r = – 0.407, p≪0.001. One adverse effect was observed.

Conclusion. nCPT including Expiration Lente Prolongée and Toux Provoquée is a safe protocol capable to reduce symptoms of bronchial obstruction in mild acute bronchiolitis.


Mots clés : Bronchiolite virale , Chest Physiotherapy , Expiration Lente Prolongée , Kinésithérapie respiratoire , Nourrisson , Obstruction bronchique , Toux Provoquée


Plan



© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 6 - N° 55

P. 35-41 - juillet 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Perspectives de recherches et d’évolution
  • Yves Picard
| Article suivant Article suivant
  • Vers l’auto-rééducation du lombalgique. Pourquoi ? Comment ?
  • Gérard Pierron, EL Mostafa Laassel, Franck Job, Valérie Guay, Fabien Billuart

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.