Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Escherichia coli en pathologie digestive - 12/12/08

[8-027-B-10]  - Doi : 10.1016/S1166-8598(08)45776-9 
Y. Germani a  : Chef de laboratoire à l'Institut Pasteur, docteur de l'université Paris VI [sciences naturelles] et de l'université Paris XI [sciences pharmaceutiques], habilitation à diriger des recherches [Université Paris XI], qualifié professeur d'université en biologie cellulaire, C. Le Bouguénec b : Chef de laboratoire à l'Institut Pasteur, docteur de l'université Paris VII [microbiologie], habilitation à diriger des recherches [Paris VII], P. Sansonetti c : Professeur au Collège de France, professeur à l'Institut Pasteur, membre de l'Académie des Sciences, chef de l'Unité de pathogénie microbienne moléculaire et de l'Unité Inserm U 786, ancien interne des hôpitaux de Paris, ancien chef de clinique-assistant des hôpitaux de Paris
a Réseau international des Instituts Pasteur, Unité de pathogénie microbienne moléculaire, Institut Pasteur, 28, rue du Docteur-Roux, 75724 Paris cedex 15, France 
b Unité de pathogénie bactérienne des muqueuses, Institut Pasteur, 28, rue du Docteur-Roux, 75724 Paris cedex 15, France 
c Unité de pathogénie microbienne moléculaire, Inserm U 786, Institut Pasteur, 28, rue du Docteur-Roux, 75724 Paris cedex 15, France 

Article en cours de réactualisation

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 29
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Les Escherichia coli (E. coli), agents d'entérites, forment un groupe hétérogène au regard des mécanismes de pathogénicité impliqués. Ils représentent une cause importante de diarrhées, particulièrement chez le jeune enfant dans les régions sous-développées. Selon les facteurs de virulence exprimés et le mode d'interaction cellulaire (adhésion, invasion, production de toxines), la maladie revêt divers aspects : syndrome cholériforme, syndrome dysentérique, diarrhée sanglante, diarrhée aiguë ou persistante. Leur classification en pathovars considère d'une part les manifestations cliniques, d'autre part les facteurs de virulence, enfin, certaines interactions cellulaires des souches.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Escherichia coli, Diarrhée, Invasion, Adhésion, Toxine, Entérotoxinogène, Entéropathogène, Entérohémorragique, Entéroadhérent


Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Infections à campylobacters
  • F. Mégraud, E. Bessède, P. Lehours
| Article suivant Article suivant
  • Maladie du charbon
  • F. Biot, J.-N. Tournier, E. Valade

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.