Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Épidémiologie des cancers du tube digestif - 21/04/09

[9-000-E-12]  - Doi : 10.1016/S1155-1968(09)50903-0 
A.-M. Bouvier , C. Lepage, J. Faivre
Registre bourguignon des cancers digestifs (Inserm U866), Faculté de médecine, 7, boulevard Jeanne-d'Arc, BP 87900, 21079 Dijon cedex, France 

Auteur correspondant.

Article en cours de réactualisation

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 2
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Gastro-entérologie
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

L'objectif de ce travail est de décrire la fréquence des cancers de l'oesophage, de l'estomac et du côlon-rectum en France, d'analyser son évolution au cours du temps et d'identifier les groupes à risque. Les données provenant de 12 départements couverts par un registre de cancers ont permis d'estimer l'incidence des cancers en France. En 2005, le cancer colorectal se situait au troisième rang des cancers en France, représentant 12 % de l'ensemble des nouveaux cas de cancers, et son incidence était stable depuis 1980. Le glissement observé des cancers du côlon gauche au profit des cancers du côlon droit n'a pas d'explication claire. Il est désormais établi que les apparentés au premier degré de patients atteints d'un gros adénome doivent bénéficier de la même prise en charge que ceux de patients atteints d'un cancer colorectal. Le risque de survenue d'un cancer colorectal métachrone dans les 5 premières années après le diagnostic justifie l'intérêt d'une surveillance régulière des patients. L'incidence des cancers malpighiens de l'oesophage a diminué avec le temps tandis que celle des adénocarcinomes a augmenté. L'existence d'un oesophage de Barrett multiplie le risque de survenue d'un adénocarcinome de l'oesophage d'un facteur de l'ordre de 5. Les cancers gastriques relèveraient d'étiologies partiellement différentes selon leur sous-localisation. Si l'incidence des cancers distaux a diminué avec le temps, celles des cancers proximaux adénocarcinomes du cardia a augmenté.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cancer, Tube digestif, Épidémiologie, Registre, Incidence, Facteurs de risque


Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.