Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Toxidermies - 18/01/10

[2-0710]  - Doi : 10.1016/S1634-6939(10)51461-3 
T. Duong a, , L. Valeyrie-Allanore b
a Service de dermatologie, Hôpital Henri Mondor (AP-HP), Université Paris XII, 51, avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, 94400 Créteil, France 
b Centre de référence des maladies bulleuses immunologiques et toxiques, Hôpital Henri Mondor (AP-HP), 51, avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, 94400 Créteil, France 

Auteur correspondant.

Article en cours de réactualisation

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 13
Iconographies 11
Vidéos 0
Autres 2

Résumé

Les toxidermies regroupent l'ensemble des manifestations cutanées ou muqueuses secondaires à la prise d'un médicament. L'hétérogénéité de leur présentation clinique et leur délai de survenue variable proviennent des différents mécanismes immunologiques impliqués et rendent leur diagnostic spécifique difficile. Les réactions cutanées médicamenteuses ont des spécificités sémiologiques et une évolution différente. Leur spectre clinique varie de l'exanthème maculopapuleux sans signe de gravité aux formes de toxidermies graves avec atteinte viscérale comme le syndrome d'hypersensibilité, Drug reaction with eosinophilia and systemic symptoms (DRESS), ou les nécrolyses épidermiques, syndrome de Stevens-Johnson ou Lyell. Les toxidermies graves représentent 0,1 % à 0,3 % des toxidermies et peuvent mettre en jeu le pronostic vital, leur diagnostic avec arrêt précoce du médicament responsable et leur prise en charge spécialisée permet une diminution des complications et des séquelles. Une bonne connaissance des principaux tableaux des toxidermies et des principales classes de médicaments responsables selon le type clinique est indispensable afin de déterminer l'orientation spécialisée des patients, leur traitement et les explorations complémentaires adaptées au diagnostic étiologique et de gravité. Une démarche systématique du clinicien dans le diagnostic et la prise en charge des réactions médicamenteuses évite tout risque de récidive : description sémiologique, évaluation des critères de gravité, enquête médicamenteuse.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Toxidermies, Réactions cutanéomuqueuses médicamenteuses, Urticaire, Exanthème maculopapuleux, DRESS, Syndrome de Stevens-Johnson, Syndrome de Lyell


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Syndromes sclérodermiformes
  • E. Puzenat, P. Humbert
| Article suivant Article suivant
  • Photoprotection
  • Jean-Romain Manciet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.