Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Maladie veineuse chronique pelvienne non post-thrombotique - 23/08/10

[32-225-F-15]  - Doi : 10.1016/S1169-7768(10)46533-9 
S. Ezpeleta Zubicoa a : Radiologiste vasculaire, ancien chef du service de radiologie vasculaire de l'Hospital Ramon y Cajal de Madrid, J. Leal Monedero a : Angiologue et chirurgien vasculaire, ancien chef de service de chirurgie vasculaire de l'Hospital National thoracique de Madrid, chef du service de chirurgie vasculaire, M. Perrin b,  : Chirurgien vasculaire, ancien interne, ancien chef de clinique des Universités, ancien assistant des Hôpitaux de Lyon
a Hospital Ruber Internacional C/.La Maso, 38 Mirasierra, 28034 Madrid, Espagne 
b 26, chemin de Décines, 69680 Chassieu, France 

Auteur correspondant.

Article en cours de réactualisation

Résumé

La maladie veineuse chronique pelvienne non post-thrombotique est une entité pathologique qui mérite d'être identifiée car elle rassemble un certain nombre de pathologies (compression de la veine rénale gauche, compression des veines iliaques, reflux dans les veines gonadiques et pelviennes) qui ont une physiopathologie commune, et souvent des signes et des symptômes communs. Les affections qui en résultent sont le syndrome du casse-noisettes, les syndromes de compression des veines iliaques, le syndrome de congestion pelvienne et dans certains cas les varices des membres inférieurs. Les patients consultent selon les cas un médecin généraliste, un spécialiste (néphrologue, gynécologue, médecin vasculaire, etc.). Leur traitement est essentiellement endovasculaire, à l'exception du syndrome du casse-noisettes qui peut être chirurgical. Les traitements endovasculaires sont réalisés par les radiologues ou les chirurgiens rompus aux techniques de phlébographie sélective et au traitement endoveineux. Nous aborderons successivement, après de brefs rappels anatomopathologique et physiopathologique, les méthodes d'investigations et de traitement des différentes pathologies ainsi que leurs indications. Il faut cependant souligner que la maladie veineuse chronique pelvienne est méconnue ou mal connue ; son diagnostic permettrait une meilleure prise en charge thérapeutique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Compression de la veine rénale gauche, Compression veineuse iliaque, Insuffisance veineuse gonadique et hypogastrique, Syndrome de congestion pelvienne, Embolisation, Stent


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Exploration radiologique de la veine cave inférieure
  • A. Ruocco, A. Jacquier, V. Vidal, F. Cohen, F. Casalonga, G. Gorincour, P. Petit, J.-M. Bartoli, G. Moulin
| Article suivant Article suivant
  • Imagerie diagnostique et thérapeutique de la veine cave supérieure
  • M. El Hajjam, C. Lagrange, J. Desperramons, C. Hardit, S. Binsse, P. Lacombe

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.