Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Imagerie radiologique du pancréas : techniques d'exploration, radioanatomie - 25/10/10

[7-012-A-50]  - Doi : 10.1016/S1155-1976(11)46657-2 
J. Auriol a, M.-A. Marachet a, B. Bournet b, L. Buscail b, H. Rousseau a, P. Otal a,
a Service de radiologie, Hôpital Rangueil, 1, avenue Jean-Poulhes, TSA 50032, 31059 Toulouse cedex 9, France 
b Service de gastroentérologie, Hôpital Rangueil, 1, avenue Jean-Poulhes, TSA 50032, 31059 Toulouse cedex 9, France 

Auteur correspondant.

Article en cours de réactualisation

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 15
Iconographies 35
Vidéos 8
Autres 1

Résumé

Du fait de sa topographie profonde dans le rétropéritoine, le pancréas est resté pendant des décennies un organe difficilement accessible en imagerie radiologique. L'abdomen sans préparation se limite à la recherche des calcifications, les opacifications digestives n'ont de traduction qu'au stade de maladie dépassée et l'angiographie n'a de réelle utilité diagnostique qu'en pathologie vasculaire. Quant aux tomographies après création d'un rétropneumopéritoine, elles ne font heureusement plus partie de l'arsenal diagnostique. Les trois grandes modalités d'imagerie en coupes que sont l'échographie, la tomodensitométrie (TDM) et l'imagerie par résonance magnétique (IRM) connaissent depuis une vingtaine d'années des avancées technologiques telles qu'une imagerie diagnostique pancréatique de qualité est désormais possible en routine. C'est l'échographie qui a fait entrer le pancréas dans l'ère moderne de l'imagerie, forcément en coupes. Même si elle a été relayée par la TDM puis l'IRM, les progrès technologiques qu'elle a connus lui permettent de conserver une place de choix dans l'exploration du pancréas. L'apparition du scanner hélicoïdal multicoupe a donné accès à une précision anatomique méconnue jusque-là, dont l'application la plus spectaculaire est l'analyse de la vascularisation pancréatique. L'IRM propose une analyse tissulaire plus fine grâce à sa haute résolution en contraste. De plus, la visualisation des canaux pancréatiques a connu un tel gain de précision avec les raffinements de la wirsungographie par IRM que le cathétérisme rétrograde de la papille par voie endoscopique (cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique) est actuellement réservé presque exclusivement à ses applications thérapeutiques. Les techniques d'exploration sont ici détaillées, ainsi que les connaissances anatomiques et radioanatomiques requises pour une bonne compréhension de l'imagerie radiologique du pancréas pathologique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Pancréas, Imagerie du pancréas, Échographie du pancréas, Tomodensitométrie du pancréas, IRM du pancréas, Radioanatomie du pancréas


Plan


 Cet article a fait l'objet d'une prépublication en ligne : l'année du copyright peut donc être antérieure à celle de la mise à jour à laquelle il est intégré.


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Imagerie par résonance magnétique corps entier (IRM) : techniques et indications
  • T. La Folie, F. Sbardella, J.-B. Veyrieres, A. Rimbot, C. Arteaga
| Article suivant Article suivant
  • Traitements radiologiques des pancréatites
  • P. Revel-Mouroz, F. Zohra-Mokrane, O. Meyrignac, S. Lagarde, P. Otal

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.