Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Troubles pigmentaires - 09/05/11

[2-0660]  - Doi : 10.1016/S1634-6939(11)56209-X 
T. Passeron
Service de dermatologie, INSERM U895 équipe 1, Hôpital Archet 2, CHU de Nice, BP 3079, 151, route de Saint-Antoine-de-Ginestière, 06202 Nice, cedex 3, France 

Article en cours de réactualisation

Résumé

Les troubles pigmentaires sont fréquents en pratique courante et regroupent de nombreuses pathologies de causes et de pronostics très différents. Une analyse anamnestique et sémiologique rigoureuse permet dans la plupart des cas de porter un diagnostic clinique. Le vitiligo est une dépigmentation acquise touchant 1 % de la population générale. D'importants progrès ont été réalisés à la fois dans la connaissance de sa physiopathologie mais également dans le traitement. Il doit être différencié des hypopigmentations postinflammatoires, très fréquentes mais qui entraînent une hypopigmentation plus qu'une dépigmentation complète de la peau. Le mélasma et les hyperpigmentations postinflammatoires sont les causes les plus fréquentes d'hyperpigmentation. D'autres causes d'hypo- ou d'hyperpigmentations importantes à connaître sont également abordées. Les troubles de la pigmentation peuvent se scinder en trois grands groupes : les hypopigmentations, les hyperpigmentations et les colorations anormales de la peau. Ces troubles pigmentaires résultent de mécanismes physiopathologiques divers incluant des variations quantitatives ou qualitatives du pigment mélanique, des anomalies de distribution de la mélanine ou des dérivés de l'hémoglobine, la présence anormale de pigment d'origine endogène ou exogène ou un épaississement de l'épiderme. Ces troubles pigmentaires peuvent affecter la peau mais aussi les phanères. Certains sont d'origine génétique tandis que la plupart des autres sont acquis. Ainsi, il existe un nombre particulièrement important de troubles pigmentaires, seuls les plus fréquents et les plus utiles à connaître en pratique courante sont ici détaillés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Pigmentation, Vitiligo, Mélasma, Hypomélanose idiopathique en goutte, Hypomélanose maculeuse progressive, Hyperpigmentation postinflammatoire


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Alopécies
  • S. Halouani, A. Souissi, M. Mokni
| Article suivant Article suivant
  • Acrosyndromes vasculaires
  • E. Puzenat, P. Humbert

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.