Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Techniques et indications de la lithotritie extracorporelle (LEC) en urologie - 01/01/05

[41-090-C]  - Doi : 10.1016/S1283-0879(05)40506-5 
B. Doré  : Professeur des Universités-Praticien hospitalier
Service d'urologie, Pavillon C. Guérin, CHU de Poitiers, La Milétrie, 86021 Poitiers, France 

*Auteur correspondant.

Article en cours de réactualisation

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 16
Iconographies 5
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

La lithotritie extracorporelle par onde de choc (LECOC ou LEC) est devenue le traitement de la majorité des calculs urinaires de l'adulte ou de l'enfant. Son indication repose sur des critères tenant compte de la topographie, de la nature et des mesures des calculs, ainsi que du terrain sur lequel ces calculs se développent. Le développement de lithotriteurs modernes de troisième génération (hydroélectriques/piézoélectriques/électromagnétiques, à repérage fluoroscopique et échographique couplé) permet d'utiliser la technique en chirurgie ambulatoire sans anesthésie ou après une simple prémédication. Les indications et la définition des critères d'évaluation des résultats à 3 mois de la LEC se sont précisées depuis 1996. La comparaison des résultats des séries publiées reste complexe du fait de la diversité des lithotriteurs utilisés et de l'absence réelle de consensus sur les critères de résultats. L'appareil de référence des grandes séries anglo-saxonnes reste le premier lithotriteur Dornier HM3, parfois modifié, mais il n'est plus commercialisé. Une standardisation des protocoles techniques, des indications en fonction des types de calculs à traiter et des critères d'évaluation des résultats reste à améliorer. Actuellement, les lithotriteurs mobiles et fixes électromagnétiques semblent être les plus performants, en autorisant des traitements efficaces à 80 % de succès complets en moyenne avec une ou deux séances selon le volume des calculs, toutes topographies de calculs et tailles confondues.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Calculs rénaux, Calculs urétéraux, Lithotritie extracorporelle (LEC), Lithiases oxalocalciques, Lithiase urique, Lithiase urinaire d'infection

Plan


© 2005  Elsevier SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Chirurgie laparoscopique des calculs du haut appareil urinaire
  • F. Girard, P. Méria, F. Desgrandchamps
| Article suivant Article suivant
  • Traitement des calculs coralliformes par chirurgie ouverte
  • B. Doré

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.