Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Tumeurs bénignes gastriques : difficultés diagnostiques et thérapeutiques - 26/10/07

[9-026-A-10]  - Doi : 10.1016/S1155-1968(07)46720-7 
G. Roseau a, , I. Dumontier b, D. Béchade c, L. Palazzo a
a Clinique du Trocadéro, 62, rue de la Tour, 75116 Paris, France 
b Hôpital Européen Georges Pompidou, 21, rue Leblanc, 75015 Paris, France 
c Hôpital d'instruction des Armées du Val de Grâce, 74, boulevard de Port-Royal, 75005 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 7
Vidéos 0
Autres 1
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Gastro-entérologie

Résumé

Les tumeurs bénignes de l'estomac sont habituellement découvertes fortuitement lors d'une endoscopie. Elles sont constituées par deux types de lésions fondamentalement différentes : les polypes et les tumeurs sous-muqueuses. Les polypes sont des lésions épithéliales, le plus souvent bénignes, les plus fréquents étant les polypes glandulokystiques et les polypes hyperplasiques ; les adénomes à risque de dégénérescence sont rares. Les tumeurs sous-muqueuses (qui regroupent des tumeurs mésenchymateuses et des hétérotopies) sont développées dans l'épaisseur de la paroi gastrique. La majorité de ces lésions sont bénignes, mais certaines ont un risque de dégénérescence néoplasique. L'échoendoscopie est l'examen de référence en cas de suspicion de tumeur sous-muqueuse. Elle peut faire le diagnostic de certitude des lipomes et des pancréas aberrants, tumeurs bénignes sans risque évolutif. Dans les autres cas, elle ne peut différencier les tumeurs stromales des autres tumeurs mésenchymateuses, mais peut apporter des arguments en faveur de la bénignité ou de la malignité potentielle. L'attitude thérapeutique varie ensuite selon chaque type de lésion. Les tumeurs symptomatiques ou à risque de malignité doivent être réséquées. Dans les autres cas, l'abstention et/ou une surveillance peuvent se discuter.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Tumeur sous-muqueuse, Tumeur stromale, Échoendoscopie, Polypes gastriques

Plan


© 2007  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.