Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Tumeurs à cellules géantes des os - 06/12/11

[14-759]  - Doi : 10.1016/S0246-0521(12)57231-1 
F. Gouin a, b, , G. Odri a, b, R. Revert a, M.-F. Heymann b, c, F. Rédini b
a Clinique chirurgicale orthopédique et traumatologique, CHU Hôtel-Dieu, 1, place Alexis-Ricordeau, 44093 Nantes cedex 1, France 
b Laboratoire de la physiopathologie de la résorption osseuse et des tumeurs osseuses primitives, Inserm U957, Faculté de médecine de Nantes, 1, rue Gaston-Veil, 44035 Nantes cedex 1, France 
c Laboratoire d'anatomopathologie, CHU Hotel-Dieu, 1, place Alexis-Ricordeau, 44093 Nantes cedex 1, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 13
Iconographies 13
Vidéos 0
Autres 5

Résumé

La tumeur à cellules géantes (TCG) est un processus tumoral bénin représentant 5  % des tumeurs osseuses primitives. Elle touche surtout l'adulte jeune entre 20 et 40ans. La prolifération tumorale est faite de cellules stromales mononuclées considérées comme le contingent tumoral, de cellules mononuclées précurseurs des ostéoclastes et de cellules multinucléées « ostéoclastes-like » responsables de la destruction osseuse. Ce processus tumoral est responsable de plages d'ostéolyses en zone métaphysoépiphysaire des os longs le plus souvent (fémur, tibia, humérus, radius). Il peut atteindre les os plats (os coxal, vertèbres, sacrum). La fragilisation osseuse est responsable de douleurs le plus souvent révélatrices, et expose à des fractures pathologiques. Le diagnostic doit être affirmé par une biopsie pour ne pas méconnaître une autre lésion ou un sarcome avec une composante à cellules géantes. Le traitement repose sur un curetage agressif et le plus complet possible. Les traitements adjuvants peropératoires (phénol, azote liquide, thermocoagulation, cryothérapie, ciment, etc.) sont discutés quant à leur rôle sur la prévention des récidives qui surviennent dans 10 % à 40 % des cas. Elles peuvent alors être accompagnées de rares métastases pulmonaires bénignes. Les thérapies ciblées antiostéoclastiques semblent efficaces sur la prolifération tumorale, mais leur place dans la stratégie thérapeutique est en cours d'évaluation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Tumeur à cellules géantes, Tumeur osseuse, Curetage


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Fibrome non ossifiant
  • F. Gouin, T. Noailles, D. Waast, V. Crenn
| Article suivant Article suivant
  • Sarcomes osseux secondaires
  • Serge Babin, Patrick Simon

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.