Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Imagerie par résonance magnétique du thorax - 17/03/12

[32-315-A-25]  - Doi : 10.1016/S1879-8535(12)52728-5 
N. Naggara a, P.-Y. Brillet a, , b
a Service de radiologie, Assistance publique-Hôpitaux de Paris, Hôpital Avicenne, 125, rue de Stalingrad, 93009 Bobigny, France 
b Université Paris 13, UPRES EA 2363, Bobigny, France 

Auteur correspondant.

Article en cours de réactualisation

Résumé

L'imagerie par résonance magnétique (IRM) du parenchyme pulmonaire et des vaisseaux est le plus souvent considérée comme un examen de seconde intention après l'examen tomodensitométrique. En effet, le signal du parenchyme pulmonaire est spontanément faible (densité protonique) et il existe de nombreux artefacts de susceptibilité magnétique et cinétique (respiratoire et cardiaque). Cependant, la qualité des examens s'est significativement améliorée grâce à l'imagerie parallèle, l'utilisation de séquences rapides (et aujourd'hui ultrarapides), la possibilité de synchronisation cardiaque, voire l'utilisation de nouveaux produits de contraste. Les séquences de référence sont de type T2 ultrarapide avec acquisition d'un demi-plan de Fourier (type HASTE), associées à des séquences T1 d'écho de gradient ultrarapide (type THRIVE ou VIBE), sans et souvent avec injection de gadolinium. L'IRM permet une étude morphologique, mais aussi fonctionnelle (séquences de perfusion, diffusion, ou séquences ciné) et les protocoles doivent être adaptés à chaque patient. Le caractère non irradiant de la technique autorise la réalisation d'examens itératifs, particulièrement adapté au suivi des enfants atteints de mucoviscidose. En pathologie tumorale, nous rappelons l'intérêt de la technique pour le bilan d'extension et l'exploration des tumeurs de l'apex et nous présentons les données concernant la place de l'IRM dynamique et de diffusion. En pathologie vasculaire, l'IRM peut être proposée en deuxième intention pour l'exploration de la pathologie thromboembolique. L'utilisation de la technique pour l'exploration des hypertensions pulmonaires et de la ventilation reste aujourd'hui du domaine de la recherche clinique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Imagerie fonctionnelle, IRM de diffusion, IRM de perfusion, Cancer bronchopulmonaire, Mucoviscidose, Embolie pulmonaire


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Échographie thoracique
  • D.-A. Lichtenstein
| Article suivant Article suivant
  • Radioanatomie du thorax : radiographie standard, tomodensitométrie, imagerie par résonance magnétique
  • Frédéric Bruckert, Salah Qanadli, François Mignon, Jean-François Sissakian, Mostafa El Hajjam, Sophie Chagnon, Antoine Scherrer, Pascal Lacombe

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.