Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Manifestations hépatiques et biliaires des maladies inflammatoires chroniques des intestins - 09/07/12

[7-031-A-12]  - Doi : 10.1016/S1155-1976(12)59756-1 
C. Buffet
Hôpital de Bicêtre, 78, rue du Général-Leclerc, 94275 Le Kremlin-Bicêtre, France 

Auteur correspondant.

Article en cours de réactualisation

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 2

Résumé

Les manifestations hépatobiliaires des maladies inflammatoires chroniques des intestins (MICI) peuvent être classées en quatre groupes. Un premier groupe comporte celles qui sont liées par un mécanisme physiopathologique commun : la cholangite sclérosante primitive (CSP) atteinte inflammatoire et fibrosante de l'arbre biliaire. La CSP associée aux MICI n'a pas de particularité. Les MICI associées à la CSP ont un risque plus élevé de dysplasie et de cancer colique par rapport aux MICI sans CSP. La CSP peut se compliquer de cholangiocarcinome. La CSP peut être localisée uniquement aux voies biliaires intrahépatiques. L'overlap syndrome concerne des patients ayant des caractéristiques de la CSP et de l'hépatite auto-immune. La cholangite associée ou non à une élévation des immunoglobulines IgG4 fait partie d'une maladie systémique incluant le côlon. Le deuxième groupe comprend les complications hépatiques directes des MICI : la thrombose de la veine porte et les abcès du foie. Le troisième groupe comprend les complications indirectes des MICI : la stéatose secondaire à la dénutrition ou aux corticoïdes et la lithiase biliaire favorisée par l'atteinte iléale, et le quatrième groupe les atteintes hépatiques secondaires aux traitements des MICI : réactivation virale B en cas de portage de ce virus, lésions vasculaires endothéliales du foie et, en particulier hyperplasie nodulaire régénérative, et hépatites secondaires aux médicaments utilisés dans le traitement des MICI.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Cholangite sclérosante primitive, Maladie chronique inflammatoire des intestins, Cholangite auto-immune, Pancréatite auto-immune


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Manifestations hépatiques des hémopathies (en dehors des complications liées aux traitements)
  • M. Vautier, P. Cacoub
| Article suivant Article suivant
  • Traumatismes hépatiques : diagnostic et traitement
  • A. Philis, F. Muscari, P. Trocard, P. Otal, G. Fourtanier, B. Suc

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.