Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Traitement par dilatation endoscopique des sténoses biliodigestives - 07/08/12

[9-013-N-12]  - Doi : 10.1016/S1155-1968(12)46591-9 
A. Michaud-Herbst, M. Wangermez, T. Barrioz
Service d'endoscopie digestive, Hôpital de la Milétrie, CHU de Poitiers, 2, rue de la Milétrie, 86012 Poitiers cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 10
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 4

Résumé

La prise en charge endoscopique des sténoses biliodigestives est le traitement de choix de ces pathologies. Si pour les sténoses malignes inopérables, les dilatations endoscopiques itératives ont le plus souvent été remplacées par la mise en place de prothèse métallique expansible, pour les sténoses bénignes ou fonctionnelles, la dilatation endoscopique est une excellente alternative à la chirurgie. Dans la grande majorité des cas la dilatation est réalisée à l'aide d'un ballonnet sur fil guide. Pour les sténoses fonctionnelles comme l'achalasie du sphincter inférieur de l'œsophage, il s'agit d'une dilatation pneumatique sous contrôle radiologique à l'aide de ballonnets de fort calibre (30 à 40 mm). Les résultats à court et moyen termes sont identiques à ceux de la chirurgie (myotomie extramuqueuse de Heller), avec une morbimortalité bien moindre. Pour les sténoses bénignes digestives (anastomotiques, radiques, peptiques, inflammatoires, etc.) la technique la plus courante est celle de la dilatation hydrostatique, à l'aide de ballonnets de 5 à 20 mm de diamètre passant par le canal opérateur de l'endoscope, ce qui autorise dans la majorité des cas un contrôle uniquement endoscopique. Les dilatations à la bougie qui requièrent un contrôle radiologique sans possibilité de contrôle endoscopique, sont réservées aux sténoses œsophagiennes longues (> 6 cm), notamment caustiques ou ischémiques. Les résultats des dilatations hydrostatiques sont bons dans l'ensemble, tout particulièrement dans les sténoses œsophagiennes peptiques, comme pour les sténoses anastomotiques œsophagiennes ou coliques. Elles évitent ainsi le recours à une chirurgie le plus souvent lourde. Les moins bons résultats sont observés avec les sténoses œsophagiennes radiques ou caustiques, avec un taux de récidive de l'ordre de 70 à 80 %. Pour ces sténoses réfractaires à la dilatation, la mise en place temporaire d'une prothèse métallique entièrement couverte associée ou non à la dilatation, pourrait être une nouvelle stratégie thérapeutique endoscopique. Pour les sténoses biliaires bénignes, les dilatations hydrostatiques associées aux prothèses plastiques multiples ont montré une efficacité dans 75 à 90 % des cas à 4 ans. Dans cette indication, le remplacement des multiples prothèses plastiques par une unique prothèse métallique entièrement couverte est probablement une solution d'avenir.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Sténose anastomotique, Sténose œsophagienne, Achalasie, Sténose biliaire, Sténose iléale, Dilatation hydrostatique, Dilatation pneumatique


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Prothèses digestives
  • P. Grandval, C. Giacino, R. Laugier
| Article suivant Article suivant
  • Exérèse des corps étrangers du tractus digestif supérieur
  • A. Chauvin, J. Viala, P. Marteau, P. Hermann, X. Dray

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.