Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Référentiel gliomes diffus de l’adulte de grade OMS II, III et IV : anatomie pathologique et biologie - 09/11/12

Doi : 10.1016/j.annpat.2012.09.228 
Dominique Figarella-Branger a, , François Labrousse b, Karima Mohktari c
a Service d’anatomie pathologique et de neuropathologie, CHU de Timone, Assistance publique-Hôpitaux de Marseille, 264, rue St-Pierre, 13005 Marseille, France 
b Laboratoire d’anatomie et cytologie pathologiques, CHU de Dupuytren, 2, avenue Martin-Luther-King, 87042 Limoges, France 
c Laboratoire de neuropathologie Raymond-Escourolle, groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, 47, boulevard de l’Hôpital, 75013 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Le diagnostic anatomopathologique est un élément clé dans la prise en charge des gliomes diffus de l’adulte. Il repose sur l’analyse d’un fragment représentatif. Dans ce contexte, la confrontation entre les aspects histopathologiques et l’imagerie est nécessaire. Le pathologiste doit classer le gliome selon la classification de l’OMS en précisant son type et son grade. Dans ce contexte, des algorithmes décisionnels sont proposés. Le pathologiste joue un rôle majeur dans la phase préanalytique des techniques moléculaires et dans les activités liées aux ressources biologiques. Le diagnostic morphologique doit être complété par la mise en évidence de marqueurs moléculaires qui ont un intérêt diagnostique (classification histomoléculaire), pronostique et prédictif de réponse, par des techniques d’immuno-histochimie ou de biologie moléculaire valides. Doivent être analysés, le statut des gènes IDH (recherche d’expression de IDH1 R132H en immuno-histochimie dans tous les gliomes diffus de l’adulte complétée par une recherche de mutations dans les gènes IDH1 et IDH2 pour les grades II et III IDH1 R132H négatifs), le statut 1p19q dans les gliomes à composante oligodendrogliale et l’expression de p53 dans tous les gliomes. La recherche d’une amplification du récepteur à l’EGF et d’une méthylation du promoteur de MGMT est recommandée. Il est recommandé de colliger l’ensemble des données pathologiques et moléculaires dans le compte rendu standardisé validé par la Société française de neuropathologie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Pathological diagnosis plays a major role in the therapeutic management of adult diffuse gliomas. It is based on the histopathological analysis of a representative specimen. Therefore pathologists might be aware of the neuroradiological features of the lesions. Pathologists play a major role in the management of biological resources. Pathologists should classify adult gliomas according to WHO 2007 classification (histological subtype and grade). In addition, in order to provide the histomolecular classification of adult gliomas, search for molecular markers of diagnostic, prognostic or predictive of therapeutic responses must be performed by appropriate and validated immunohistochemical and molecular techniques. In all diffuse gliomas, whatever their grade, search for IDH1 R132H and P53 expression is required. Search for IDH1 minor mutations and IDH2 mutations is required in grade II and III IDH1 R132H negative gliomas whereas 1p19q codeletion should be searched for in grade II and III gliomas with an oligodendroglial component. Search for EGFR amplification and MGMT promoter methylation is recommended. It is strongly recommended to fill the standardized form for pathology and molecular features (validated by the French Society of Neuropathology) in all adult diffuse gliomas.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Gliomes diffus de l’adulte, Classification histomoléculaire, IDH, P53, 1p19q, Compte rendu standardisé

Keywords : Adult diffuse gliomas, Histomolecular classification, IDH, P53, 1p19q, Standardized pathomolecular form


Plan


 Travail réalisé sous l’égide de la Société française de neuropathologie avec la participation du réseau de neuro-oncologie pathologique (RENOP) (Annexe 2).


© 2012  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 32 - N° 5

P. 318-327 - octobre 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Colette Marsan (1927–2012)
  • Béatrix Cochand-Priollet
| Article suivant Article suivant
  • Pièges et nouveautés en hématopathologie. Introduction et résumé des principaux messages
  • Philippe Gaulard

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.