Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Imagerie non invasive des artères coronaires - 19/03/13

[32-005-C-40]  - Doi : 10.1016/S1879-8535(13)35259-3 
K. Warin-Fresse a, b,  : Praticien hospitalier, M. Caza b : Chef de clinique, J.-M. Serfaty a : Professeur des Universités, praticien hospitalier, P. Guérin b : Professeur des Universités, praticien hospitalier, D. Crochet b : Professeur des Universités, praticien hospitalier
a Service d'imagerie cardiovasculaire diagnostique, Hôpital G. et R. Laennec, boulevard Jacques-Monod, 44093 Nantes cedex 1, France 
b Institut du thorax, Centre hospitalier universitaire, Hôpital G. et R. Laennec, boulevard Jacques-Monod, 44093 Nantes cedex 1, France 

Auteur correspondant.

Article en cours de réactualisation

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 22
Iconographies 51
Vidéos 0
Autres 2

Résumé

L'imagerie non invasive des artères coronaires par imagerie par résonance magnétique (IRM) ou scanner multidétecteur constitue une avancée technologique déterminante pour l'exploration de la pathologie coronaire. Les différentes étapes de l'acquisition des images jusqu'aux principes d'interprétation sont décrites. La sémiologie des lésions observées est illustrée. La validation des résultats, essentiellement par rapport à la coronarographie toujours considérée comme méthode de référence, permet de voir que la plupart des travaux concernent le scanner, même si l'IRM soutient la comparaison dans le dépistage de la maladie coronaire. Cependant, l'acquisition d'une angiographie par résonance magnétique coronaire est plus longue à obtenir et moins robuste de telle sorte que le scanner a monopolisé la quasi-totalité des indications actuellement appropriées : le dépistage de la maladie coronaire, son évaluation complémentaire à la coronarographie, l'étude des pontages et des stents coronaires dans des situations sélectionnées. Seule la détection des anomalies de trajet et de naissance des artères coronaires peut constituer une indication partagée entre scanner et IRM. Les potentialités de développement de ces deux techniques ouvrent des perspectives d'amélioration de l'imagerie anatomique des artères coronaires mais aussi de leurs conséquences myocardiques, qui devraient logiquement conduire à restreindre les indications de coronarographie diagnostique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Artères coronaires, ARM coronaire, Scanner coronaire, Maladie artérielle coronaire, Cardiopathie ischémique


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Coronarographie
  • F. Philippe
| Article suivant Article suivant
  • Explorations radio-isotopiques en cardiologie
  • M. Faraggi, P. Weinmann

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.