Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation de l’intérêt de la relaxation chez les préadolescents, les adolescents et les jeunes adultes en cours de traitement pour un cancer à l’Institut Gustave-Roussy - 21/02/14

Doi : 10.1016/j.oncohp.2013.12.005 
A. Le Bouar-d’Artigues a, L. Brugières a, , M.-C. Le Deley b, E. Maillard a, N. Gaspar b, G. Marioni a, D. Valteau-Couanet a
a Département de cancérologie de l’enfant et l’adolescent, institut Gustave-Roussy, 114, rue Édouard-Vaillant, 94805 Villejuif cedex, France 
b Département de biostatistique et d’épidémiologie, institut Gustave-Roussy, 114, avenue Édouard-Vaillant, 94805 Villejuif, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

L’objectif de cette étude était d’évaluer l’action de la relaxation sur les différents symptômes rencontrés par les adolescents et les jeunes adultes en cours de traitement pour une tumeur.

Méthodes

Une séance de relaxation était systématiquement proposée à tous les patients de plus de 12ans pris en charge dans le département de pédiatrie de l’institut Gustave-Roussy. L’impact de la relaxation sur la fatigue, la tristesse, les tensions, le mal-être corporel, les douleurs, les nausées et le stress, a été évalué par une échelle numérique (de 0 à 10 pour chaque item) donnée avant et après chaque séance.

Résultats

Nous avons étudié 284 séances chez 71 patients, réalisées entre mars et décembre 2007. Avant la relaxation, le pourcentage de séances pour lesquelles le score est supérieur à 0 est de 84 % pour la fatigue, 78 % pour la tension, 54 % pour la douleur, 50 % pour le stress, 48 % pour le mal-être corporel, 42 % pour la tristesse et 38 % pour les nausées. Pour chaque item, il existe une diminution du score moyen après la séance de relaxation (−1,2 à −2,8 points). Elle est supérieure à 2 points pour les items de la tension, du mal-être corporel et du stress.

Conclusion

La relaxation a une action positive sur les 7 symptômes évalués et souvent rencontrés par les enfants et les adolescents traités pour un cancer. Elle est bien acceptée par les patients, participe à l’amélioration de leur qualité de vie et apporte un soutien complémentaire de la prise en charge médicale et psychologique classique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objective

We evaluated the effects of relaxation therapy on the different symptoms encountered in adolescents and young adults who are being treated for a tumour.

Methods

All patients over 12years of age attending the pediatric department of institute Gustave-Roussy were systematically offered a relaxation therapy session. The impact of relaxation therapy on tiredness, sadness, tension, malaise, pain, nausea and stress was assessed with a numerical scale used before and after each session.

Results

We evaluated 284 sessions in 71 patients between March and December 2007. Before the relaxation therapy began, the percentage of sessions where the score was>0 were as follows: 84% for tiredness, 78% for tension, 54% for pain, 50% for stress, 48% for malaise, 42% for sadness and 38% for nausea. For each item, a decrease in average score was found after each session (−1.2 to –2.8). The decrease was greater than 2 points for the symptoms of tension, malaise and stress.

Conclusion

Relaxation therapy has a positive effect on the 7 symptoms evaluated. These symptoms are commonly found in children and adolescents who are being treated for cancer. It is well tolerated by patients and helps to improve their quality of life. It provides complementary support to standard medical and psychological treatment.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Relaxation, Adolescents, Cancer, Douleur, Psychomotricité

Keywords : Relaxation, Teenagers, Cancer, Pain, Psychomotricity


Plan


 Étude soutenue par la Ligue de lutte contre le cancer.


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 2 - N° 1

P. 30-36 - mars 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Étude MOBI-KIDS : technologies de communication, expositions environnementales et tumeurs cérébrales chez les jeunes
  • T. Rémen, D. Delmas, M. Hours, B. Lacour
| Article suivant Article suivant
  • Lymphome et taches café-au lait
  • N. Lavoine, L. Brugières

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.