Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Infections à pneumocoques - 25/06/14

[8-012-A-10]  - Doi : 10.1016/S1166-8598(14)56442-3 
C. Janoir a, b, E. Varon a,
a Centre national de référence des pneumocoques (CNRP), Laboratoire de microbiologie, AP-HP, Hôpital européen Georges-Pompidou, 20, rue Leblanc, 75908 Paris cedex 15, France 
b Faculté de pharmacie, Université Paris-Sud-11, Département de microbiologie, EA-4043, 5, rue Jean-Baptiste-Clément, 92290 Châtenay-Malabry, France 

Auteur correspondant.

Article en cours de réactualisation

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 17
Iconographies 6
Vidéos 0
Autres 2

Résumé

Le pneumocoque, bactérie du microbiote rhinopharyngé de l'homme, est toujours en 2012 l'étiologie majeure des méningites, des pneumonies et des otites moyennes aiguës. Il est une cause majeure d'infections invasives aux âges extrêmes de la vie : avant l'âge de 2 ans et après 70 ans, où le risque d'infection invasive à pneumocoque est respectivement trois fois et cinq à dix fois plus élevé. L'avènement des antibiotiques et en premier lieu de la pénicilline a permis une réelle amélioration du traitement des infections à pneumocoques. Il a fallu près de 30 ans pour voir émerger dans les années 1970 les premiers clones de sensibilité diminuée à la pénicilline, puis les clones multirésistants qui ont disséminé à travers le monde. À partir des années 2000, l'immunisation des enfants de moins de 2 ans avec le vaccin conjugué heptavalent a complètement modifié l'épidémiologie des pneumocoques, en conduisant à la quasi-disparition des souches de sérotype vaccinal en majorité résistant aux antibiotiques, qui ont laissé place à des sérotypes non vaccinaux. Depuis 2003, la proportion des souches de sensibilité diminuée à la pénicilline est en baisse régulière, atteignant 27 % dans les infections invasives en 2011. Les bêtalactamines constituent le traitement de première intention de ces infections. De nombreux travaux ont permis d'identifier certaines étapes clés de la physiopathologie des infections à pneumocoques et de nombreux facteurs de virulence, le plus important restant la capsule. Cette structure de surface polyosidique, à l'origine de la classification en 93 sérotypes, est également à la base du développement des vaccins. La stratégie de prévention des infections graves à pneumocoques chez l'enfant de moins de 2 ans et dans les autres populations à risque repose désormais sur l'utilisation du vaccin conjugué 13-valent, qui a remplacé le vaccin 7-valent en juin 2010. Cependant, malgré des antibiotiques et une vaccination efficaces, les infections à pneumocoques représentent aujourd'hui encore un problème de santé publique avec une morbidité importante et une mortalité élevée, en particulier dans le cas des méningites.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Streptococcus pneumoniae, Sérotype, Pneumonies, Méningites, Bêtalactamines, Vaccination


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Thérapeutique des infections à staphylocoques
  • E. Batard, D. Boutoille, D. Lepelletier, J. Caillon, G. Potel
| Article suivant Article suivant
  • Infections à méningocoques
  • M.-K. Taha

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.