Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Pathologie des gaines synoviales et des rétinaculums - 25/06/14

[15-146-C-10]  - Doi : 10.1016/S0246-0521(14)63430-6 
H. Bard a,  : Rhumatologue, attaché hôpital européen Georges-Pompidou, médecin associé American Hospital of Paris, V. Vuillemin b : Radiologue, H. Guerini b : Radiologue, G. Morvan b : Radiologue
a Cabinet médical 4, rue Léon-Vaudoyer, 75007 Paris, France 
b ACCA Paris, Imagerie médicale Léonard-de-Vinci, 43, rue Cortambert, 75016 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 9
Iconographies 13
Vidéos 2
Autres 1

Résumé

L'appareil locomoteur assure sa motricité grâce à l'unité tendinomusculaire. Le muscle étant le moteur, le tendon non seulement assure la transmission au squelette, mais a des fonctions importantes d'absorption des contraintes et de restitution de l'énergie grâce à son élastoviscosité. Le tendon a besoin de structures de glissement, dont les gaines synoviales pour certains tendons, des bourses séreuses et des rétinaculums. Les rétinaculums sont des poulies de réflexion et de maintien du tendon et de sa gaine, facilitant son glissement sur un autre tendon qui le croise ou sur une surface osseuse, lors d'un trajet intra-articulaire ou couvrant plusieurs articulations avec des changements de direction. Ces structures de glissement font l'objet de pathologies multiples liées à des traumatismes ou microtraumatismes, ou secondaires à une pathologie générale, pouvant retentir sur la fonction ou la structure du tendon, sources de douleurs ou d'impotence fonctionnelle plus ou moins importantes. Leur étude est donc indissociable de celle des tendinopathies et des bursites qui ont fait l'objet d'articles récemment publiés. Si la pathologie des bourses séreuses, qui a fait l'objet de deux articles précédents, et celle des gaines synoviales sont bien connues et sans avancées majeures sur le plan thérapeutique depuis une vingtaine d'années, celle des rétinaculums est mieux connue grâce aux progrès de l'échographie et de l'imagerie par résonance magnétique. Bien que les causes mécaniques soient les plus fréquentes, il ne faut pas perdre de vue la grande variété étiologique de ces affections presque toujours bénignes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Gaines tendineuses, Pathologie abarticulaire, Ténosynovites, Ténosynovites sténosantes, Rétinaculum, Poulies des doigts


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Bursopathies : les formes topographiques
  • H. Bard, G. Morvan, V. Vuillemin
| Article suivant Article suivant
  • Enthèses : notions fondamentales
  • F. Kemta Lekpa, P. Claudepierre

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.