Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Sciatiques d'origine non discale et diagnostic différentiel des sciatiques - 07/08/14

[15-840-E-10]  - Doi : 10.1016/S0246-0521(14)66772-3 
J.-M. Berthelot a, , J. Delecrin b
a Service de Rhumatologie, Hôtel-Dieu, CHU Nantes, 44093 Nantes cedex 01, France 
b Service de Chirurgie orthopédique, Hôtel-Dieu, CHU Nantes, 44093 Nantes cedex 01, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 10
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 3

Résumé

Ce chapitre traite des sciatiques non discales, et des pathologies pouvant simuler une sciatique. Une mise au point sur la micro-anatomie des racines et les mécanismes de la souffrance radiculaire rappelle l'importance des phénomènes de traction et de congestion veineuse dans la pathogénie de certaines sciatiques, tant discales que non discales. Un préambule plaide pour un examen clinique rigoureux, afin de différencier une sciatique discale d'une autre étiologie de sciatalgie, sans tout attendre de l'imagerie. Celle-ci n'objective en effet ni les micro-inflammations, ni les tractions excessives sur les nerfs, ni l'hyperpression, ni la congestion veineuse autour de ceux-ci. Les autres causes de souffrance radiculaire sont le plus souvent cherchées d'abord : gaz et kystes épiduraux, hernie de la racine à travers la dure-mère ; sténoses lombaires et leur perte de réserve péridurale ; spondylolisthésis ; adhérences du tissu péridural et arachnoïdites ; varices péridurales et fistules artérioveineuses méningées ; atrésie de la veine cave ; claudications artérielles et anévrismes aortiques ; méningoradiculites ; épidurites ; tumeurs intradurales et extradurales. Il faut ensuite considérer la possibilité de douleurs projetées à partir des disques ou des constituants de l'arc postérieur du rachis, puis des sacro-iliaques, tendons pelvitrochantériens et ischio-jambiers, ainsi que les sciatalgies projetées de certaines pathologies viscérales. Si aucun de ces diagnostics ne s'impose, l'éventualité de sciatiques cordonnales, plexulaires, et tronculaires doit être évoquée : syndrome du tunnel lombosacré et de la traversée fessière ; endométriose ; vascularites, et tumeurs variées, dont celles siégeant au sein du nerf lui-même.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Sciatique, Sciatalgies, Tronculaire, Diagnostic différentiel, Douleurs projetées


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Sciatiques et autres lomboradiculalgies discales
  • M. Revel
| Article suivant Article suivant
  • Lomboradiculalgies persistantes ou récidivantes après traitement chirurgical
  • P. Vergne-Salle

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.