Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Neuropathies motrices multifocales avec bloc de conduction - 30/01/17

[17-100-A-30]  - Doi : 10.1016/S0246-0378(16)58202-5 
E. Delmont, S. Attarian
 Centre de référence des maladies neuromusculaires et SLA, Hôpital de La Timone adulte, 264, rue Saint-Pierre, 13005 Marseille, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Les neuropathies motrices multifocales (NMM) avec blocs de conduction sont des neuropathies périphériques auto-immunes. Elles s'expriment par un déficit moteur pur de distribution tronculaire sans atteinte sensitive ni syndrome pyramidal. L'électroneuromyogramme (ENMG) montre des blocs de conduction sur les nerfs moteurs et des amplitudes sensitives distales normales. Les potentiels évoqués moteurs avec triple stimulation, les imageries par résonance magnétique (IRM) plexiques, une hyperprotéinorachie modérée et la présence d'anticorps anti-GM1 d'isotype immunoglobulines M (IgM) sont des arguments complémentaires en faveur du diagnostic de NMM. Le traitement repose sur les Ig intraveineuses. Elles sont très efficaces à court terme, mais les perfusions doivent généralement être répétées au long cours. Les éléments de meilleur pronostic à long terme sont l'absence de perte axonale sur l'ENMG et l'introduction précoce dans le cours de la maladie d'un traitement par Ig intraveineuses. Des altérations structurelles et fonctionnelles des nœuds de Ranvier expliquent la présence de blocs de conduction et la réversion rapide des déficits moteurs sous Ig intraveineuses. Cependant, la présence d'anticorps anti-GM1 n'explique pas à elle seule toute la physiopathologie des NMM, et davantage d'études sont nécessaires pour mieux comprendre cette nodo-paranodopathie chronique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Neuropathie motrice, Blocs de conduction, ENMG, Anticorps antigangliosides GM1, Immunoglobulines intraveineuses, SLA


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Introduction sur les aspects génétiques des neuropathies
  • V. Planté-Bordeneuve, H. Salhi
| Article suivant Article suivant
  • Neuropathies périphériques au cours des dysglobulinémies
  • D. Adams, P. Lozeron, M. Théaudin, C. Adam, C. Lacroix

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.