Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Tumeurs du rachis et du sacrum - 24/06/19

[15-892-A-10]  - Doi : 10.1016/S0246-0521(19)46268-2 
C. Bouthors a,  : Chef de clinique, G. Missenard a : Praticien hospitalier, T. Lazure b : Praticien hospitalier, C. Court a : Professeur, chef de service
a Service de chirurgie orthopédique et traumatologique, Unité de chirurgie du rachis et des tumeurs osseuses, Hôpital Bicêtre, 78, rue du Général-Leclerc, 94275 Le Kremlin-Bicêtre, France 
b Service d'anatomie et de cytologie pathologiques, Hôpital Bicêtre, 78, rue du Général-Leclerc, 94275 Le Kremlin-Bicêtre, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 19
Iconographies 18
Vidéos 0
Autres 2

Résumé

Les tumeurs du rachis et du sacrum se distinguent en deux catégories principales quelle que soit la tranche d'âge. La plus fréquente correspond aux lésions secondaires qui apparaissent au cours de l'évolution des cancers métastatiques, le diagnostic est alors facile. Plus rarement, la lésion secondaire est révélatrice et pose alors le même problème diagnostique qu'une tumeur primitive. Ces lésions doivent bénéficier d'une prise en charge spécialisée proche du domicile du fait de consultations itératives. Les tumeurs primitives, qui surviennent de novo, sont quant à elles très rares et peuvent être bénignes ou malignes. La douleur est le symptôme principal auquel peut s'associer des signes neurologiques. Un bilan d'imagerie complet (radiographie, scanner, imagerie par résonance magnétique, etc.) permet de suspecter le diagnostic. À partir de ce moment, ces patients doivent être dirigés vers un centre de référence. La prise en charge doit se faire en centre spécialisé par une équipe de réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) qui établit la stratégie diagnostique et thérapeutique. La biopsie doit se faire avant tout geste invasif, en priorité par ponction radioguidée et seulement en cas d'échec par voie chirurgicale. L'examen anatomopathologique doit faire l'objet d'un consensus au sein de la RCP. Même en cas de compression médullaire, on a souvent le temps d'établir un diagnostic qui permet de commencer un éventuel traitement sans chirurgie invasive. Seule une compression médullaire aiguë impose une décompression en urgence, on doit alors réfléchir à limiter au maximum la dissémination tumorale. En l'absence de critère d'urgence, l'équipe multidisciplinaire propose une stratégie thérapeutique adaptée au diagnostic. Les modalités des traitements médicaux dépendent du type de tumeur. L'excision « en bloc » des tumeurs primitives est le traitement le plus efficace pour éviter les récidives des formes bénignes agressives et des tumeurs malignes. Il s'agit d'interventions complexes, souvent réalisées à plusieurs équipes chirurgicales en sachant qu'en cas d'échec les possibilités de rattrapage sont quasiment inexistantes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Tumeurs du rachis, Tumeurs du sacrum, Biopsie tumorale, Réunion de concertation pluridisciplinaire, Chirurgie carcinologique


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Malformations congénitales du rachis
  • R. Dayer, P. Journeau, P. Lascombes
| Article suivant Article suivant
  • Règles de prescription et techniques de massokinésithérapie dans les affections de l'appareil locomoteur
  • A. Griffon, F. De Lucas, N. Yahia, A. Darnault, R. Belmahfoud, J.-F. Boffa, M. Bovard, N. Chergui, H. Siney, F. Daniel

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.