Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Myopathies inflammatoires - 07/01/08

[17-185-A-10]  - Doi : 10.1016/S0246-0378(08)29784-8 
J. Serratrice  : Praticien hospitalo-universitaire médecine interne, D. Figarella-Branger : Professeur d'anatomie pathologique et de neuropathologie, N. Schleinitz : Praticien hospitalo-universitaire médecine interne, J.-F. Pellissier : Professeur d'anatomie pathologique et de neuropathologie, G. Serratrice  : Professeur émérite de neurologie
CHU La Timone, boulevard Jean-Moulin, 13005 Marseille, France 

Auteur correspondant.

Article en cours de réactualisation

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 23
Iconographies 10
Vidéos 0
Autres 1
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Neurologie
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

Les myopathies inflammatoires (MI) sont un groupe hétérogène d'entités ayant en commun une inflammation musculaire. Trois groupes se distinguent. Le premier groupe est constitué des MI primitives comportant les dermatomyosites caractérisées par des signes cutanés, musculaires et viscéraux et une immunité humorale, ainsi que les polymyosites sans atteinte cutanée mais démembrées en plusieurs variétés, liées à une immunité cellulaire et souvent associées à des maladies auto-immunes. Les traitements de la dysimmunité ont transformé leur pronostic. On y distingue deux variétés originales que sont la myosite à macrophages et les myosites ossifiantes. Le deuxième groupe inclut certaines myopathies primitives s'accompagnant de lésions inflammatoires, mais de signification différente. La myosite à inclusions doit être séparée des dermatopolymyosites. Enfin, le troisième groupe inclut de nombreuses myopathies inflammatoires secondaires virales, parasitaires ou à forme banale. Depuis leur individualisation, les variétés de myopathies inflammatoires primitives n'ont pas fait l'objet d'une classification définitive. Cela tient en partie à ce que les patients sont pris en compte par des spécialistes de disciplines très différentes (neurologistes, rhumatologues, internistes notamment). Ainsi, les neurologistes et les pathologistes privilégient les données morphologiques musculaires tandis que les rhumatologues prennent en compte électivement les anticorps sériques. Cela modifie notamment le concept de myosites de chevauchement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Myopathies inflammatoires, Dermatomyosites, Polymyosites, Atrophie périfasciculaire, Invasion partielle des fibres, Myosites à macrophages, Myosites infectieuses, Syndrome de chevauchement

Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.